Jacques Fame Ndongo entre népotisme et tribalisme : pourquoi voulez vous détruire l’Université de Dschang

0 201

Nous publions ici un texte qui circule sur les réseaux sociaux. L’auteur de ce texte connaît très bien cette université. Il indexe en des termes forts Jacques Fame Ndongo, ministre de l’enseiggnement supérieur. Le népotisme de Fame Ndongo est mis au grand jour. Si les propos de cet auteur anonyme sont avrérés, il est temps que le cas Fame Ndongo soit regardé de très près. Lisez-vous même le texte:

Jacques pourquoi voulez vous détruire l’Université Dschang

VOUS UTILISEZ LES NOMINATIONS COMME ARME DE FRUSTRATION, OUTIL DE PROPAGANDE, D ‘ESPIONAGE ET DE TRIBALISATION DES UNIVERSITES

Si nous abusons, comment expliquez vous que depuis bientôt deux décennies, le secrétariat general de l’ université de Dschang soit toujours tenu par le sud ?
ESPIONNAGE

Expliquez nous pourquoi vous avez totalement consacré les postes de directeurs financiers et chefs de division uniquement aux fils d la vallée du ntem.

Expliquez nous pourquoi il faut aller même dans les lycées prendre les jeunes enseignants sans expérience pour occuper les postes de chefs services financiers grâce aux origines.

Expliquez nous pourquoi depuis l’arrivée de votre neveu à l’université de Dschang Guy Mefinda SG, tous ceux qu il déteste subissent des humiliations déchéances de leurs fonctions
Exemple : ce neveu a longtemps détesté l’un de ses collaborateurs enseignant de sport promu au protocole. Il n’aimait pas le voir passer au point qu au cours d’une nomination, vous avez préféré le remplacer par une femme. Et désormais le Recteur de Dschang a une femme comme chef du protocole.

Aujourd’hui, c est le tour de la dame qui occupait le poste de Directeur financier de l’université. Votre neveu qui ne l’aime pas du tout vous a proposé de la débouter pour faire d’elle le conseiller technique dans la même université. Porte voisine à son poste qu’ elle va quitter.

Vous même. Quand on vous propose une telle pratique vous laissez le cœur où ?

Pensez vous que cette façon de faire peut construire une institution ?

En effet. Nous savons que vous êtes en route pour pondre une autre insanité qui va étaler davantage votre cynisme et votre haine des gens de l’Ouest.
Faites le. Mais n’oubliez pas que la carma existe.

Lire aussi:   Me Claude Assira : « L’avocat est le dernier rempart contre la dictature »

J’ai postulé dans cette même université pour quitter mon statut de personnel à enseignant. On m’a dit que mon dossier ne faisait pas le poids face aux autres à cause d’une mention que votre frère du sud m’avait flanqué en tant que président de mon jury. Mais curieusement ma même thèse et mes articles m’ont ouvert une porte plus glorieuse. Je suis heureux d’être désormais un spectateur de vos frustrations depuis mon nouveau pays d’ accueil. Mais quand ‘écoute l’information de ce campus que j’aime, j’ai pitié du personnel qui n’est pas bulu. Car il ne peut pas travailler dans les circuits juteux.
Et vous faites ça exprès parce que les Bamileke ne savent pas être solidaires pour vous cracher le venin au visage. Vous positionnez vos proches pour tuer les universités. Voler, faire du clientelisme avec les nominations. Espionner les établissements. Donner les bourses a vos proches, autant que les offres de stages.

Une de vos sœurs vous a déroulé sa colère pour deux maigres places de PhD qui ont échappé aux gens du sud lors des recrutements spéciaux. Nous en avons pris connaissance du gens de colère que les bulu auront quand les choses leur échapperont. Ne croyez pas que les Bamileke ont le monopole du silence et les autres la colère.

Les directeurs d’écoles de haut niveau, les financiers et tous les postes stratégiques sont regroupés entre les mains de vos frères comme si les autres sont des larbins du systèmes.

Faites par vous même un jugement fe conscience du climat que vous créez dans les universités par votre façon tribaliste de nommer.

Un texte portant nomination dans les universités vient d’être signé par le Président de la République.

Une foutaise de plus qui consolide l’idée que les Bamileke sont ses lèches cul dans le système

Voyez vous. Il faut avoir l’audace de dire qu’on en a marre.
Des Daaf de toute une université venant d’une seule et même tribu. Et même celle par qui on nous faisait croire à un équilibre quelconque, a été déboutée et renvoyée à un poste sans substance, CT. Le pauvre monsieur qui l’occupait est jeté au vent désormais il va espérer un arrêté du ministre et non un décret du chef de l’état (comme si ca changeait la haine que vous avez des Bamileke)

Lire aussi:   Le président élu Maurice Kamto s'interroge: Une question inévitable demeure : pourquoi un audit du fonds COVID-19 et pas celui de la gestion des activités liées à la CAN avortée de 2019 ?

Les DCOU des universités qui eux aussi viennent tous de la même tribu, nous étonnent de ne jamais sortir aussi de cette université ( Edimengo remplacé par jean bosco Ela, remplacé par Ebendeng valere, remplacé par zie zie Gothard etc aucun citoyen ou enseignant de Dschang n’est donc capable de diriger ces postes.

Avec votre neveu Guy que vous avez envoyé au secrétariat général et qui y travail avec rancune et joulousie, vous avez fragilisé l’enthousiasme d’un Recteur qui souhaite faire de son université un phare de l’enseignement supérieur au Cameroun. Il se dérange pour rien. Ce n’est pas ce qui vous anime.

Vous faites ce qui vous plaît. Pca, Daf, Sg, et tous les daf, tous de la même origine centre /sud. Ne nous demandez pas de taire ne mas voir ça. C’est trop flagrant. Et c’est un poison pour cette université.

Comme je l’ai dit plus haut, ne pouvant pas avoir la main mise sur les avoirs de L’UDs, ce neveu vicieux et tribal vous a proposé et obtenu d’affecter un autre fils organisateur, Atangana, à la Daaf de l’Université de Dschang.
Avec lui, le compteur est complet. Aucun Daaf Bamileke chez les Bamileke

Souvenez vous que vous avez par erreur nommé un Bamileke comme chef d’antenne à ebolowa. Par ce qu’il est l’époux d’une femme bulu. Tes frères l’ont publiquement boudé et poussé hors de scène, parce qu’il est pas de là-bas.

Pour sauver sa vie afin qu’il élève ses enfants, vous l’avez enlevé, et même le Bamileke chef service de la scolarité qui était rigoureux à la gestion des notes, vous l’avez enlevé. Pour que les gars aient la main libre à manipuler les notes pour faire avancer les enfants à papa.

Lire aussi:   CAMEROUN: TÉMOIGNAGE DES TRAITEMENTS CRUELS : UN PRISONNIER POLITIQUE DU REGIME BIYA PARLE

Dschang est donc le machin qui na aucun enseignant qui soit allé à l’école comme les Daaf que vous y envoyez.
L’école de l’intelligence est née au sud.
Les Bami n’ont qu’à s’occuper des scolarités, recherches, etc. Juste faute d’être des techniciens de surface.
Et quand ton neveu va trouver le temps il va écrire des lettres pour les réseaux sociaux en arguant qu’on est tribaliste à Dschang. Lui qui méprise son Recteur et son personnel, ses chauffeurs et les élites de la ville.

Dites nous quelle fête du pays ce neveu a deja passé à/ Dschang.

Vous nous parlerez d’unité nationale.
De mendier la paix
De bâtir une nation

Nous attendons aussi que vous preniez l’unique vice Doyen qui est en fac lettre fils du pays et philosophie pour en faire le Doyen en remplacement du défunt qui était là par hasard.

Jacques ne l’oubliez jamais, la nomination qui vient d’avoir lieu et qui a véritablement prouvé votre caractère tribal et avare doit être aussi la goute d’eau de trop.

J’attends de voir comment les Bamileke sortiront nombreux pour venir applaudir l’installation de ceux qui savent se moquer d’eux.
J’attends aussi de voir comment votre fameux neveu prétentieux et mesquin, vicieux et tribaliste doit tomber en rapace dans les fonds qui lui échappaient et qui seront désormais géré s en langue maternelle par un Atangana et lui

On nous annonce une réunion que vous envisagez à Nkoladom avec le SYNAPAUC. Si seulement ils pouvaient savoir que cette réunion dans les installations privées du MINESUP sont un projet bien pensé contre eux et surtout ceux de Dschang qui tiennent encore tête à vos duperies.
nous pensons d’ailleurs que revenu de Nkoladom un dure syndicaliste doit tomber comme ce fût le cas avec Bilong. Et vous irez dire à Paul que vous avez maîtrisé les têtus de l’enseignement supérieur.

En effet pourquoi vous n’organisez pas cette réunion à Yaoundé comme de coutume. Pourquoi Nkoladom alors qu’il N’y a pas une université dans ce village là ?

Un connaisseur de l’université de Dschang

commentaires
Loading...