Un cabinet d’audit canadien s’interroge sur la sortie inopportune de Christian Penda Ekoka

0 148

« Bonjour. J’ai constaté avec stupéfaction que mon nom Eric Martial Damedeu est cité dans un site web public comme ayant postulé personnellement à l’appel d’offre d’audit de SCSI. Je voudrais d’emblée dire ici que je ne postule jamais à un appel d’offre avec mon nom mais toujours à travers l’entreprise que je dirige et ceci sous une présentation digne de mon entreprise.

UN CABINET D’AUDIT CANADIEN ACCUSE CHRISTIAN PENDA EKOKA DE FILOUTERIE DANS L’AUDIT DE SURVIE CAMEROUN… Lisez vous même.

« Bonjour. J’ai constaté avec stupéfaction que mon nom Eric Martial Damedeu est cité dans un site web public comme ayant postulé personnellement à l’appel d’offre d’audit de SCSI. Je voudrais d’emblée dire ici que je ne postule jamais à un appel d’offre avec mon nom mais toujours à travers l’entreprise que je dirige et ceci sous une présentation digne de mon entreprise.

Le lieu de cette citation sur ma modeste personne se trouve ici: ​http://scsi-audit.org/ Dans le menu AUDIT, au niveau de la présélection.

Avant de mettre la lumière sur ce que je trouve inacceptable sur ma personne et dont relève de la pure imagination, je vais mettre les choses dans leur contexte:

J’avais été contacté par appel téléphonique le 21 octobre 2020 à 16h25 heure de l’est, 10h25 heure du Cameroun par le président du comité de gestion de SCSI monsieur Christian Penda Ekoka. Appel que je n’avais pas pu prendre parce que j’étais absent. Mais j’avais déjà été informé par un proche qu’il devait m’appeler. On ne s’était jamais rencontrés auparavant mais une connaissance très proche de moi m’avait fait savoir qu’il lui avait fait part pendant qu’elle discutait avec monsieur Christian Penda Ekoka que je pouvais l’aider dans la compréhension de son besoin.

Lire aussi:   Jerry Rawlings : Mon choix c'est Maurice Kamto pour son expérience nationale et internationale

Le lendemain le 22 octobre 2020, nous avons échangé et il m’a présenté son besoin d’avoir mon expertise pour l’aider à bonifier les termes de référence de l’audit SCSI qu’il comptait mener pour clore les activités de l’initiative.

Suite à cela il m’a mis en contexte en expliquant que cela était acté avec l’initiateur du projet que nous connaissons tous. Seule cette phrase dite dès le début de notre conversation m’a confortée à mieux l’écouter bien que sa démarche de vouloir faire un audit de sécurité de la plateforme SCSI ne correspondait pas à mon avis personnel dans la mesure où le projet dans sa globalité était pour moi un succès inédit.

Il m’a fait savoir que des soupçons de distractions planaient sur la collecte des dons. J’ai fait savoir que l’hypothèse n’était pas correcte et que s’il fallait faire un audit pour y voir clair comme il propose, il serait judicieux de le rendre neutre à l’initial sans indexer qui que ce soit ou quoi que ce soit. Dans le même but de l’accompagner dans sa démarche selon les règles de l’art je lui ai encore demandé s’il était en accord avec l’initiateur du projet car il serait délicat de déclencher des choses qui dès le départ indexent des personnes mais dont les preuves fondées ne sont pas encore établies.

M’ayant présenté ainsi son vœu de faire un audit pour voir clair sur la fameuse jauge d’affichage du site de collecte de SCSI, je lui ai fait savoir que j’attendrai qu’il me présente les termes de référence dont il me parlait et souhaitait que je lui explique dans un texte préliminaire.

Ce qu’il a fait en m’envoyant un document pdf avec presque déjà un encadrement spécifique de la mission. Je lui ai produit pour enrichir son TDR et sa compréhension juste le document qui est présenté aujourd’hui sur ce site comme étant mon dossier de présélection. Il n’en a jamais été le cas d’une préselection à mon sens propre. Je lui ai envoyé un document privé et non d’entreprise pour soumissionner à une quelconque présélection. Il faut préciser que le jour où je lui avais envoyé ce document pour son aide, il n’a plus jamais communiqué avec moi jusqu’à aujourd’hui. Je suis épouvanté de voir que cela semble être un objet pour tirer parti et mettre à mal ma réputation. À moins que je ne comprenne pas grand chose.

Lire aussi:   Analyse et Décryptage de l'Affaire Stephanie DJOMO: La CRTV et Charles Ndongo plongent René Sadi

Donc il fallait ainsi l’aider dans la compréhension de son besoin qui était déjà dicté par le TDR que je vois et donc je n’ai jamais changé la quintessence ni la virgule. C’est dans ce cadre qu’il m’a fait savoir qu’il devait contacter un cabinet pour le faire et non que je devais être présélectionné en personne. Je trouve la démarche vraiment irrespectueuse de ma personne.

Et si je postulais ainsi à la présélection, pourquoi le président du comité de gestion ne m’a pas orienté vers les canaux appropriés et officiels pour un tel projet? Je n’ai jamais reçu une demande d’ envoi par une voie officielle au comité de présélection. Je n’ai jamais communiqué avec lui par une voie officielle des courriels scsi mais via son adresse personnel. Je me demande d’où vient un document d’aide que je lui ai envoyé dans une soi-disant pré sélection des cabinets. Pourquoi ce n’est pas mon cabinet qui endosse le document que je lui ai envoyé. Dans le pays ou je me trouve je suis en droit de dire que cela relève de la pure exploitation abusive à des fins dont je ne connais l’objet.

Et s’il y avait une étape de présélection pourquoi ai-je été si ignorant au point d’envoyer en mon nom propre un tel document.

Je demande que les auteurs retirent le plus tôt possible ce document sur le site car il ne dénote en rien du dossier de présélection de mon entreprise mais d’un soutien privé gratuit et privé fait à une personne que j’estimais aider dans une tâche noble. La preuve je ne l’ai plus jamais appelé ni après ce document ni même durant le temps ou j’ai vu le cabinet ACDB choisi.

Lire aussi:   LES ENSEIGNANTS DE L’UNIVERSITÉ DE GENÈVE APPORTENT LEUR SOUTIEN UNANIME AU Pr. MAURICE KAMTO

Pour moi, je défends une éthique et je la défendrai toujours, l’audit ne doit pas être à tête chercheuse mais pour apporter les recommandations et améliorer les manquements dans un projet, une entreprise et toute autre organisation.

En conclusion, le document qui est publié sur le site web https://scsi-audit.org ne relève pas de ma méthode de participation à un appel d’offre de service mais un simple abus. J’ai envoyé cela personnellement et en mon nom personnel pour l’aider dans la démarche que je pensais honorable pour lui de conduire un tel projet mais nullement pour dire que je postulais à la présélection dont le site fait mention. »

Mon commentaire : Laissez l’agitation de ces gens de Penda Ekoka. Ce sont des bandits et croyez-moi le vrai dossier arrive.

SourceFacebook: BORIS BERTOLT

Titre : Icicemac.com

commentaires
Loading...