ASSASSINAT DU PRESIDENT IDRISS DEBY ITNO: Le CPD condamne la prise du pouvoir par le Conseil Militaire

0 155

Le CPD condamne la prise du pouvoir par le Conseil Militaire et soutient la résistance des Démocrates tchadiens pour un retour à l’ordre constitutionnel.La Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) est extrêmement préoccupée par l’annonce ce 20 avril, par le Chef d’Etat-major de l’Armée Tchadienne, de la mort du président Idriss Deby, officiellement des suites de blessures reçues au cours d’affrontements armés avec les rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT). Le « Maréchal du Tchad » est donc mort comme il a régné : par la violence !

Dans la foulée du décès du « Maréchal du Tchad », fraîchement « réélu » à la tête du Tchad, à la suite d’une élection frauduleuse, l’armée Tchadienne a proclamé la suspension de la constitution, la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale, et la nomination du Général Mahamat Idriss Déby, fils biologique du président défunt et commandant de la garde présidentielle, à la tête d’un Conseil Militaire qui est chargé de diriger le Tchad durant 18 mois.
La constitution Tchadienne prévoit pourtant en son Article 81, qu’en cas de vacances du pouvoir, le président de l’Assemblée Nationale dirige le pays durant 45 à 90 jusqu’à l’élection d’un nouveau Président de la République.

La prise du pouvoir par le Conseil Militaire dirigé par le Général Mahamat Idriss Déby Itno est donc totalement illégale et n’est plus, ni moins qu’un coup d’Etat militaire qui doit être traité comme tel et condamné avec la dernière énergie
Une déstabilisation de la République du Tchad aurait incontestablement de graves conséquences sur la stabilité de toute la région CEMAC et sahélienne

Lire aussi:   Aimé Mathurin MOUSSY: Grand Dialogue National- Cinq jours pour danser le cha-cha-cha

C’est pourquoi la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD);

1. Demande une réunion urgente du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine pour plancher sur la situation du Tchad qui joue un rôle primordial dans la lutte contre Boko Haram et les groupes Djihadistes dans le Sahel

2. Sollicite le rétablissement de l’ordre constitutionnel normal au Tchad et le retour immédiat à un ordre civil et démocratique par l’organisation d’élections ouvertes et transparentes

3. Lance un appel à un cessez le feu immédiat et à des négociations entre les groupes rebelles Tchadiens et les forces
gouvernementales afin de préserver la vie des populations civiles

4. Demande au gouvernement camerounais de mettre sur pied un dispositif d’urgence pour l’accueil et l’assistance aux populations sœurs du Tchad qui prises de peur et de panique, se réfugient par milliers dans les villes du Nord-Cameroun

5. Apporte son soutien indéfectible aux démocrates et à la Société Civile Tchadienne dans leur lutte contre la succession de type héréditaire, dynastique et patrimoniale que veut leur imposer les imposteurs du Conseil Militaire créé ce 20 Avril à N’djamena

5. Continuera à suivre la situation avec un intérêt particulier compte tenue de ses répercussions régionales.

Fait à Paris, le 20 Avril 2021

Pour le Comité de Coordination,

Tene SOP
Secrétaire aux Affaires Politiques

commentaires
Loading...