DION NGUTE ET SES BILANS ALAMBIQUÉS DU PLANUT : VOILA COMMENT LE REGIME TROMPE LES POPULATIONS DU GRAND NORD

0 77

Pour la région du nord, le PM est satisfait du bilan du Planut parce que dans le cadre de ce programme, au lieu de parler des réalisations, il cite plutôt les études en cours, comme ceux du Tramway ou du Douala Beach de Douala. Parce que les études ont été lancées sur 16 sites, pour un total de 636,39 millions de FCFA , c’est bon, les populations doivent dire merci . Le PM est satisfait des projets encore au processus de contractualisation comme celui de la réhabilitation du barrage de Chidiffi dans le département du Mayo-Louti .Pourtant, le PLANUT était supposé être achevé depuis deux ans .

A N’Gaoundéré ils disaient aux populations que l’argent du Planut était disponible pour construire le barrage de Bini à Warak, 182 000 000 000 FCFA, financé par ICBC.Le premier ministre se dit satisfait du bilan du Planut alors que le chantier sur Bini à Warack est arrêté faute d’argent.

Pour les élites c’est pas un problème, Paul Biya aime les populations du grand nord, il y a qu’à voir les fils de cette partie du pays dans des postes de responsabilités.

05 milliards de FCFA, voilà l’argent du Planut injecté dans un projet d’abattoir industriel moderne de N’Gaoundéré. Doté d’une capacité d’abattage de 250 têtes de bovins par jour, cet abattoir visait, selon le gouvernement, l’industrialisation et la modernisation de la chaine d’abattage et le secteur de l’élevage dans la région de l’Adamaoua.

Véritable éléphant blanc, l’abattoir Industriel de N’Gaoundéré est en train de se dégrader du fait de sa sous-utilisation, c’est à peine 40 têtes par jours et d’où viennent ces têtes ?

Lire aussi:   Paul Biya : « Vacances » camerounaises depuis 1982: L'homme qui méprisait les contrées profondes de son pays

« En fait, c’est le Ranch Sapac qui est situé à Dibi et qui abat 40 bœuf par semaine pour le besoin de leurs clients dans leurs structures qui le fait actuellement dans la nouvelle bâtisse situé à wakwa. Pour quelle raison le Ranch Sapac vient il abattre à wakwa alors qu’ils ont tout l’équipement nécessaire chez eux ? Tout simplement parce que leurs matériels d’abattage sont actuellement en panne, sinon le grand ABATTOIR INDUSTRIEL DE NGAOUNDERE n’aurait absolument rien, encore que c’est une situation temporaire. »

C’est à 26 kilomètres de la ville que les collaborateurs de Paul Biya sont allés construire cette infrastructure pour les populations de Ngaounderé.

Comment peut-on mettre en place un projet de plus de 5 milliards de nos francs sans penser un seul instant à un mécanisme de ravitaillement ? Que Dion Nguté réponde alors.

Source Facebook: Albin Njilo

commentaires
Loading...