Se tromper de priorité, un art plutôt bien maîtrisé au Cameroun ou le marché cathédrale inachevé de Sangmélima

0 62

Voilà le marché de Sangmélima qui a coûté des milliards de nos francs. Non seulement il ressemble à un élevage de poules pondeuses, pire , il ne semble pas correspondre à un besoin réel puisque les populations de la ville ne semblent pas attirées par cet espace commercial presque à l’abandon après tant d’argent englouti.

D’où cette question : la construction de ce marché était-elle une priorité dans une ville où le chômage frappe aussi durement la jeunesse ?
Et si à la place de ce marché ont avait construit plutôt une usine de transformation du cacao par exemple ? Imaginez la joie que cela auraient pu procurer à tous ces jeunes chômeurs de Sangmélima qui avaient incendié et cassé des boutiques appartenant aux allogènes pour voler des biscuits parle-G , des bouteilles de jus et d’huiles de cuisine à cause de la pauvreté. Imaginez les merveilleuses solutions qu’une telle usine aurait apporté au chômage qui touche la jeunesse de Sangmélima. Sans compter son impact sur l’économie.

L’histoire de ce marché ressemble à l’histoire des faux ordinateurs PB dans laquelle le ministre Fame Ndongo avait fait dépenser près de 80milliards pour acheter des jouets aux étudiants Camerounais qui ne lui avaient pourtant rien demandé. Alors que cette somme aurait pu suffire pour créer une usine de fabrication ou de montage d’ordinateurs au Cameroun. Imaginez l’impact à long terme d’une telle usine sur l’économie Camerounaise ! Imaginez l’avantage que plusieurs générations d’étudiants auraient pu avoir de pouvoir se procurer des ordinateurs à bas prix, car fabriqués localement.

Le Cameroun se meurt aujourd’hui à cause de l’incompétence notoire de ses dirigeants qui manquent manifestement de vision. Et ça, on le dira autant de fois que cela sera nécessaire. Car il s’agit d’un fait.

Maintenant imaginez ce que serait devenu ce pays aujourd’hui en terme de développement s’il avait eu à sa tête un visionnaire travailleur, rigoureux et consciencieux ? Imaginez tous ce qu’on aurait pu faire pour le bien-être des populations avec tous ces milliards détournés derrière de faux projets par des pontes du régime.

Lire aussi:   Lorsqu'il travaillait pour sauver son pays, le poseur d'abeilles volait à la Campost

Proposition de solution :

Avant toute chose, il faut Chasser Biya et son régime d’incompétents. Il n’y a pas de solutions pour le Cameroun aujourd’hui avec ce régime programmé pour échouer.

<< Le vase cassé n’aidera plus à recueillir de l’eau même si la rivière est nouvelle. Il faut remplacer le vase cassé qui a fait son temps et qui ne peut plus rien apporter au village>>. Proverbe Malinké

Source: Arlette Framboise Doumbé Ding

commentaires
Loading...