Drame de Kumba: Le silence toujours le silence de mépris: Paul Biya ne vous gère pas….

0 117

Il y a eu Nsam, Il y a eu Eséka. Il y a eu Ngouache. Il ya eu les drames dans l’extrême nord ravagé par Boko Haram. I y a les drames dans le NOSO. L’avant dernier celui de Ngarbuh . Et maintenant il y a le drame de Kumba. Les Jean Bruno Tagne et Jean François channon & Co veulent que Paul Biya parle( voir ci-dessous) . Minalmii…..!!!! Paul Biya me gère pas cela………..Est-ce que que lui aussi voit du bien?? Comme on aime dire dans les rues de Yaoundé.

N’est -ce pas Modzom avait dit que Paul Biya gérait par le silence et que Issa Tchiroma a dit que le temps du président n’est pas le nôtre et un autre enseignant organise MEON a dit la seule pression sur Biya est la pression atmosphérique!! Comme on dit dans les tournes dos de Yaoundé: PAUL BIYA NE VOUS GERE PAS.

C’est triste . Mais cela dure depuis ce silence de mépris.

N’est ce pas même la CRTV de Charles Ndongo alias TAM TAM de PAUL a dit HAAAA à ce drame. Charles Ndongo a trouvé mieux de mettre de la musique et se taper du fun…De l’indécence.

Par Jean François channon

Monsieur le Président de la République du Cameroun, parlez nous. Parlez nous de ce qui s’est passé à Kumba. Et après avoir parlé, rendez vous à Kumba. Allez y pour essuyer les larmes parents du Cameroun qui pleurent ces enfants assassinés. Monsieur le Président de la République.du Cameroun parlez nous. C’est vous que le peuple camerounais a officiellement élu. Le peuple camerounais n’a pas élu ni votre Premier Ministre, ni vos ministres, ni les cadres agités de votre parti politique. Alors parlez nous et expliquez nous.

Lire aussi:   Mauvais citoyen, au feu !

Par Jean Bruno Tagne;

Et le président ?Je me demande s’il existe quelque part sur la planète un pays où le président de la République serait resté aussi silencieux devant une horreur comme celle qui a eu lieu à Kumba. Six écoliers ont été massacrés par des hommes en arme et jusqu’ici, le président de la République n’a pipé mot… Tout ce à quoi nous avons eu droit pour l’instant c’est un communiqué froid, fade, sans émotion ni poésie, signé du ministre de la Communication. Ne cherchons pas midi à 14h ; un seul homme nous doit des comptes au sujet de cette sale guerre et détient les clés pour en mettre un terme : Paul Biya. C’est lui le président de la République. Il a prêté le serment d’assurer la sécurité des Camerounais. Qu’il fasse son job.

commentaires
Loading...