MAMADOU MOTA:Tous les ministres du grand nord ont mis au moins deux de leurs enfants à L’ENAM. Cette situation a-t-elle impacté votre vie? Non !

0 176

Par un ciel pluvieux, un ministre complètement incompétent appelle des journalistes de son choix pour répondre aux questions sucitées par un journaliste originaire du nord au motif de réclamer un dû complètement caduc et arriéré : l’équilibre régional.

Le mot en lui fait honte et donne l’impression d’avoir dans le monde un coin ou les intelligents se bousculent et dans l’autre, c’est-à-dire dans cette zone septentrionale, l’homo sapiens aurait abandonné son cerveau au cours de l’évolution de l’espèce humaine.

Assumer que nous sommes idiots est une aliénation déshumanisante. Ce dont nous avons besoin n’est pas la pitié ou l’aumône. Le septentrion ne mérite pas l’homme mais le respect; c’est ni moral ni sociétal.

Le grand nord a besoin d’infrastructures et des techniciens rompus a la tâche. Ceux qui appellent à l’équilibre régional comme un tremplin pour faire émerger les originaires du nord doivent se rendre a l’évidence que le monde va si vite et que la compétitivité fera de nous les laissés pour compte. Notre concurrent n’est pas un Camerounais d’une autre région, mais un chinois ou un nigérian. L’avenir du Cameroun n’est jamais à la fonction publique mais dans la création des richesses et dans notre capacité collective à donner les fondements d’une éducation sérieuse à nos enfants.

L’équilibre régional se réclame pour les nominations, pas pour les concours. Notre intelligence ne doit être insultée pour aucune raison. Le nordiste n’est pas bête , et 30 ou 33 % c’était à l’époque de Ahidjo, il faut actualiser les revendications . Ne soyez pas des ménonittes ! Le temps ne s’est pas arrêté.

Lire aussi:   Dans la tête de EDGARD ALAIN MEBE NGO’O : un coup d'état contre Biya n'est pas exclu

Levez vous pour l’équilibre de chance et non pour les conséquences de la mauvaise gestion et partant de votre mise à l’écart. L’équilibre régional existe mais ne concerne que les enfants de lamibés, des ministres et d’autres previlegiés du régime Biya. Tous les ministres du grand nord ont mis au moins deux de leurs enfants à L’ENAM. Cette situation a-t-elle impacté votre vie? Non !

Brisons le bras de l’échec, il se trouve être ceux que nous appellons gentillement élite.

MAMADOU MOTA

commentaires
Loading...