Joseph Léa Ngoula: Le Pr. Kamto a inauguré une approche qui pourrait inspirer des oppositions africaines confrontées aux technologies de répression

0 68

J’ai beau observé attentivement la situation mais je n’arrive pas à partager le constat de l’échec de la mobilisation.

Elle (la mobilisation) a été une victoire sur tout la ligne. Malgré le fort déploiement policier et les intimidations amplifiées par les reportages de la Crtv, auxquels s’ajoutent les menacent relayée par les nombreux communiqués des ministres, gouverneurs, chefs traditionnelles, associations de toutes nature, j’ai vu des Camerounais courageux investir les rues pour crier leur ral-le-bol. La police s’est organisée de manière à empêcher des cortèges isolés de manifestants de rejoindre les points de ralliement prévue dans le plan de mobilisation.

Elle a confiné les colères dans les maisons et assiégé les domiciles des principaux leaders dont la présence dans la rue aurait donné une toute autre tournure aux événements. Faut-il aussi rajouter qu’elle a mené plusieurs interpellations à la veille pour neutraliser les leaders locaux chargés de la mobilisation dans les quartiers après avoir perturbé la connexion internet.

Nonobstant quelques erreurs dans la préparation (communication de la stratégie et du plan de mobilisation sur les RS), j’estime que Maurice Kamto a inauguré une approche qui pourrait inspirer des oppositions africaines confrontées aux technologies de répression de plus en plus sofistiquées.

Il a démontré une certaine originalité dans le plan de protection de manifestants. On peut aisément noter une bonne coordination des différentes forces engagées dans ces opérations : entre les manifestants sur le terrain qui filment et se mobilisent, documentent les bavures; une diaspora qui campe devant les ambassades et menace de les prendre d’assaut si des exactions sont rapportées; des avocats nationaux qui se constituent en amont en conseil pour défendre les manifestants ; et un avocat international qui mène le lobbying auprès des partenaires et répertorier sur son compte tweeter les exactions documentées sur le terrain, le niveau synchronisation était parfait

Lire aussi:   Peter Henry Barlerin  U.S. Ambassador in Cameroon:‎«I suggested to the President that he should be thinking about his legacy and how he wants to be remembered in the history books ». Cameroon:‎«I suggested to the President that he should be thinking about his legacy and how he wants to be remembered in the history books»

C’est un premier pas qu’il faut apprécier à sa juste valeur. Il vient de démontrer qu’il est écouté par un nombre sans cesse croissant de camerounais, qu’il a une vision stratégique bien murie et qu’il est possible de manoeuvrer dans des espaces démocratiques resserrés.

Joseph Léa Ngoula

commentaires
Loading...