Lorsqu’il travaillait pour sauver son pays, le poseur d’abeilles volait à la Campost

0 196

« Je peux tout accepter, mais pas qu’on interroge mon Patriotisme », lance le président élu Maurice KAMTO. Le Patriote Camerounais Maurice KAMTO a participé aux 2 phases du règlement du conflit de BAKASSI. Première Phase: Devant la CIJ (Cour Internationale de Justice de la Haye). Cette phase a commencé en 1994 et s’est achevée le 10 Octobre 2002 avec l’arrêt de la Cour sur le fond du dossier. Maurice KAMTO a été dans cette première phase: 1. Co-Agent du Cameroun (un agent c’est celui qui représente l’Etat du Cameroun) 2. Avocat du Cameroun (défend l’Etat du Cameroun en participant aux plaidoiries orales) 3. Conseil du Cameroun (conseille l’Etat et participe à la rédaction des plaidoiries) Dans la terminologie de la Cour Internationale de Justice de la Haye, on dit que vous êtes Avocat et Conseil lorsque vous participez à la rédaction des écritures et aux plaidoiries orales. Deuxième Phase: Le Terrain. La Mise en application de l’arrêt de la Cour Internationale de Justice. On apprendra par ailleurs que Maurice KAMTO a pris de nombreux risques physiques dans l’affaire BAKASSI, allant jusqu’à risquer sa vie à plusieurs reprises… « Je peux tout accepter, mais pas qu’on interroge mon Patriotisme », lance Maurice KAMTO.

Lire aussi:   Cameroun: Qui arretera les velleités dictoriales de Paul Biya?
commentaires
Loading...