Le Cameroun a un nouveau président, Christophe Guilhou remplace Paul Biya, il expliquera sa prise de pourvoir ce dimanche 19 avril à 19h à la télé d’état CRTV

0 4 039

NON À TINTIN AU CAMEROUN !!!
LE CAMEROUNAIS ET L’AFRICAIN QUE JE SUIS DIT STOP À CETTE MASCARADE QUI N’A QUE TROP DURÉ DEPUIS 1916 !

La France n’a rien, strictement rien à faire, dans la gestion de la crise du COVID19 au Cameroun ! Qu’elle apporte ce que l’on appelle « aide », son appui et s’occupe de sa propre gestion de cette crise mondiale à variante régionale et locale ! La solidarité et l’empathie, ces valeurs que le monde doit adopter, ne doivent pas être le cache-nez de stratégies mystérieuses et sinueuses au Cameroun.

L’ambassadeur du Cameroun en France n’est aperçu nulle part, ni à l’Elysee ni à la télévision française pour dire aux Français ce qu’ils ont à faire !

Nous n’avons pas besoin de l’avis de M. Guilhou alors même que nous avons nos propres experts ! Nous n’avons pas besoin d’être une fois encore cornaques en contrepartie de 10 petits millions d’euros et d’une remise et d’un moratoire de cette dette-pistolet sur la tempe ! Nous n’avons pas besoin en contrepartie de dons de gel de continuer à subir cette domination symbolique et tous azimuts !

Nous avons marre des manipulations de la France en Afrique et au Cameroun !

Nous sommes fatigués de cet assujettissement, de ces collusions absurdes entre nos dirigeants et Paris !

En France, c’est Emmanuel Macron qui parle à plusieurs reprises à son peuple, pas l’ambassadeur du Cameroun, Alfred Nguini !

Au Cameroun, c’est Paul Biya qui doit parler à son peuple : un point, un trait !

Que M. Guilhou s’occupe de ses affaires ! L’Afrique où vous déplorez le sentiment ant-francais ne doit plus être le lieu d’expérimentation de tous les pires scénarios du cinéma politique !

Lire aussi:   Maurice Simo Djom : « une bonne stratégie du “Made in Cameroon” doit s’insérer dans une politique globale de géoéconomie »

Le Cameroun a déjà payé un lourd prix de cette relation où l’on tue ceux qui veulent l’indépendance réelle et installe, accompagne ceux qui servent les intérêts de Paris !

Nous n’en voulons plus ! Que M. Guilhou s’asseye chez lui et écoute à Yaoundé le président du Cameroun parler à son peuple : c’est son rôle, sa mission, une obligation, un impératif en temps de crise.

L’amitié ne se construit pas sur des coups.
L’amitié ne se construit pas sur des manipulations.
L’amitié se bâtit sur la vérité, la responsabilité et le devoir de mémoire !

A. Moundé Njimbam
Citoyen Afro-Camerounais qui assume l’ensemble de ces propos et qui est prêt à en payer comme Um Nyobe et Moumie, tué et empoisonné par l’armée française, le prix.

commentaires
Loading...