Me Sylvain Souop: les morts ne sont pas morts

0 84



Il n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche. Sans la pourpre des nantis, Il a pourtant atteint les cimes de sa profession pour finalement illuminer tout un peuple de sa science et de son courage. Parti de Baham où il vint au monde un 30 mars 1967, il a creusé son sillon. Patiemment. Ardemment. A l’école primaire comme au secondaire, il s’était abonné aux premiers rangs. A l’Université de Yaoundé il excelle encore et son DEA en droit privé des affaires obtenu en 1991 n’est que le couronnement d’un parcours académique accompli.

D’autres se seraient terrés dans cette réussite sociale et professionnelle pour savourer les délices du dur labeur. Il n’était pas de cette étoffe-là. Epris des valeurs chevaleresques de liberté, profondément engagé aux côtés des plus faibles il a pris la tête du Collectif des Avocats défendant le Professeur Maurice Kamto et plus de 300 de ses sympathisants à la suite des marches pacifiques des 26 janvier 2019, 1er et 08 juin 2019 consécutives à l’élection présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun.

De même son passage au Conseil Constitutionnel pour défendre son client restera gravé dans les mémoires comme un moment rare de plaidoyer juridique de haute voltige doublée de cette prestance oratoire qui était la marque de ce talent pur .

SylvainSouop



Lire aussi:   DR. DAVID MAKONGO«WE NGAMBI DON CATCH THEM FINALLY»
commentaires
Loading...