Lorsque Salvadore Ndam détecte le côté rdpeciste caché de L.M. Kakdeu un autre intello du dimamche

0 47

Salvador Ndam Vraiment les agents du régime de Biya ne manquent pas de culot. Quelqu’un débarque chez vous, viole vos enfants, tabasse votre épouse et emporte vos biens. De retour chez vous et constatant la situation, vous vous mettez à sa poursuite, le rattrapez, et engagez la bagarre. Pendant que vous y êtes, passe par là le juge Louis Marie Kakdeu, expert en lavage de cerveaux, pacifiste hors hiérarchie, qui vous dit pince sans rire, en vous regardant dans les yeux, que même si votre adversaire a tort d’avoir fait ce qu’il a fait, vous avez tort d’avoir voulu venger les vôtres, et que vous êtes pédants de ne pas accepter que vous aussi êtes coupables.

En même temps, il va essayer de vous convaincre qu’il est bon d’appeler à la table du monologue national les militants du Rdpc parce que ce que ce sont eux qui ont créé le problème (juste parce qu’il veut battre en brèche la critique selon laquelle les délégations consultées pour le compte des régions jusqu’ici sont essentiellement du Rdpc) et passer sous silence la non invitation des vrais leaders sécessionnistes armés alors qu’il pense que le régime rdpc n’a pas fait la guerre seul, et que l’autre partie doit faire son mea culpa aussi. récapitulons: Le rdpc provoque la guerre, « reconnait sa faute », convoque son monologue qu’il fera avec tous les Rdpc bis de la terre, en définit le cadre, les conditions et le programme, en exclut qui ne lui plaît pas, en l’occurrence ses vrais adversaires qui auraient pu être les parties prenantes les plus indiquées au dialogue, mais qu’il a pris soin de mettre en prison pour pouvoir justifier malicieusement leur absence à la table du Biyalogue. Et l’ami kakdeu qui fait abstraction de ces derniers estiment qu’ils sont pédants de ne pas s’aplatir d’applaudissements pour avoir été ainsi méprisés. Face à tant d’incohérences de nos intellos du dimanche, je me réjouis grandement de n’avoir jamais mis les pieds à l’école… du blanc I swear to God.

Lire aussi:   Présidentielle au Cameroun. Le Conseil Constitutionnel doit publier la Vérité des urnes

Source Facebook :Salvadore Ndam

Lire en dessous la post de Louis Marie Kakdeu

Cameroun: La mobilisation de l’élite du RDPC est plutôt est une très bonne nouvelle


On résout un conflit en s’attaquant aux Groupes cibles c’est-à-dire aux fauteurs de trouble ou ceux par qui le problème est arrivé. A l’origine de la radicalisation, se trouve le déni de l’existence d’un problème anglophone. C’est une certaine élite du RDPC qui disait que tout allait bien. C’est cette élite qui, pour certains, dirige le pays depuis plus de 40 ans. C’est elle qui a créé la frustration. C’est une bonne nouvelle qu’elle soit mobilisée dans la mesure où c’est elle qui continuera à gérer le pays dans l’avenir immédiat. C’est donc elle qui doit changer ses positions pour que le conflit s’arrête.
Il ne faut pas confondre de cible mes amis. On ne résout pas un conflit en mettant autour de la table ceux qui n’ont pas créé de problème.
Toutefois, les va-t-en-guerre du RDPC n’ont pas agi seuls.Ils avaient en face d’eux un autre groupe d’extrémistes dans l’opposition. Je me félicite de la mobilisation du RDPC; leur seule sensibilisation est un facteur de succès de ce Dialogue. Dans la première phrase de son message à la Nation le 10 septembre dernier, le Président Biya reconnaît que sa stratégie hégémonique a causé de profonds dégâts au pays. N’attendez pas d’un président de la république de sa génération qu’il se mette à genou. La résolution d’un conflit commence par la reconnaissance par chaque partie de sa part de responsabilité. N’en faisons pas trop; Biya a reconnu sa part de responsabilité. Il revient à ses adversaires de reconnaître la leur car, Biya ne luttait pas seul. Je crains que le non aboutissement à la réconciliation nationale soit la faute d’une certaine opposition, qui du haut de son pédantisme, estime qu’elle n’a rien à se reprocher et que la faute, c’est Biya. Je regrette le chantage des extrémistes de l’opposition qui n’ont pas intérêt à ce que la paix revienne dans le pays. En effet, il leur faut la crise pour exister. La violence est leur point fort alors que l’on les attend sur le terrain du développement.
Il faut mettre fin au conflit identitaire pour parler du développement. Les citoyens que nous sommes ne demandent qu’à vivre en paix. Les pré-conditions sont un chantage politicien qui ne vise qu’à obtenir des avantages égoïstes.On ne va pas à la table des négociations pour avoir raison.

Lire aussi:   La vérité de Constant Omari le vice-président de la Caf:«Le Président Biya, il savait que l'organisation serait retirée au Cameroun"

On ne va pas non plus pour accepter le point de vue de l’autre. Mais, on va avec la prédisposition de faire des concessions sur ses positions habituelles. On peut aussi sortir de là en exprimant son désaccord sur certains points-clé.Et en fonction des rapports de force en présence, un second Dialogue peut être convoqué jusqu’à la convergence de la majorité. J’ai l’impression que certains veulent que le RDPC organise son camp et les aide à organiser le leur! Attention à l’Etat providence! Le RDPC pousse ses pions, c’est le jeu! Poussez pour vous au lieu de pleurnicher! Et à la table des négociations, montrez votre capacité à être unis et à défendre une position cohérente!


Quand à moi, je ne suis pas leader politique à ce jour. En tant que citoyen, j’ai déjà envoyé ma contribution. J’ai reçu l’accusé de réception. Et je suis favorable à l’ouverture des discussions.
LMK

Source facebook: Louis Marie Kakdeu

commentaires
Loading...