Benjamin Ngachoko: Me Charles Tchougang est devenu un individu qui a l’air égaré, au regard évasif et rire pantois

0 84

Je suis abasourdi et totalement stupéfait par cette déclaration qui viendrait de Me Charles Tchougang un de nos idoles des années 1990.


En effet en tant que Responsable des Affaires Juridiques au sein du Parlement Estudiantin de l’Université de Yaoundé, j’avais pour entre autres responsabilité d’organiser la defense des leaders du Mouvement et des étudiants arrêtés et détenus dans le cadre de la lutte que nous menions à l’époque. À cet effet, nous avions regroupé un certain nombre d’avocats pour assister avec les nombreux procès que le régime néocolonial du dictateur et roi fainéant Paul Biya avait intentés contre les étudiants Combattants qu’il avait abusivement arrêtés et emprisonnés à Kondegui.


Me Charles Tchoungang à l’époque faisait partie de ces avocats progressistes, et je me rappelle qu’il avait fait au moins deux voyages de Douala pour Yaoundé pour se joindre au Collectif des avocats constitués pour la défense des étudiants Combattants.

Il avait spécifiquement participé au procès de Senfo Tonkam, alors Président du Mouvement Estudiantin emprisonné à Kodengui.


Je rappelle ceci pour que vous compreniez la peine que j’ai à écrire contre Me Charles Tchoungang.

En effet, il se fait qu’entre temps, nous n’avons pas pu renverser le régime néocolonial. Paul Biya est resté au pouvoir. Me Tchoungang comme bien d’autres qui avaient rejoint la lutte sans beaucoup de convictions, serait devenu militant du RDPC de Paul Biya, et n’aurait donc pas échappé à la transformation que tous ceux adhérent à cette formation politique subissent : Pour mettre son intelligence au profit d’un régime dont les principes de gouvernance sont le vol, le Tribalisme, le crime, les tortures et autres traitements inhumains, on doit être prêt à jouer les clowns et agir par moment comme un écervelé.

Lire aussi:   Cameroun/Présidentielle 2018: Résultats provisoires : Kamto l'emporte d'une courte tête (39,63%) contre Biya (38,24%)


En réalité, Me Tchoungang connaît très bien que la Charte Africaine des droits de l’homme et des peuples ainsi que le Pacte international pour les droits civiques et politiques des Nations Unies, pour ne citer que ces deux textes internationaux que le Cameroun a ratifiés et que ce régime a lui-même décidé de placer au dessus de nos lois internes, interdisent de manière catégorique que des civiles soient jugés par des tribunaux militaires pour quelque raison que ce soit.

Non Me Tchoungang, ce n’est pas sérieux, ce que vous faites. Comment pouvez-vous laisser se détruire toute la crédibilité que vous avez bâtie au fil des années ?
Le RDPC tue vraiment les valeurs et connaissances.

Je comprends pourquoi ces derniers temps, le très éloquent Me Tchoungang a perdu son verbe. On découvre un individu qui a l’air égaré, au regard évasif et rire pantois, refusant parfois de se prononcer devant les cas de violations graves des droits humains et de traitements inhumains infligés à ces compatriotes de différents bords politiques.

Non, Me Tchoungang, aucun tribunal militaire ne peut-être compétent pour juger un civil « du fait de la qualification » Non, aucune « qualification » ne pourra jamais transformé un civil en un militaire. Tu es militaire ou tu ne l’es pas !

Sur un autre plan, Me Tchoungang de quelle qualification parlez-vous ? Ce régime de menteurs ne peut pas inventer les charges et les coller au Professeur Maurice Kamto et tous les marcheurs en détention. Depuis quand une manifestation politique pacifique est devenue un acte insurrectionnel ? Quels sont les éléments utilisés pour la qualification des charges énoncées ?

Lire aussi:   Pr. Jean Takougang: Le grand dialogue national est un « Monologue dialogue».

Les temps ont évolué: en 1990 et avant, ce régime pouvait mentir, sans être confronté. Aujourd’hui, avec les téléphones mobiles, Facebook, Twitter et tous les réseaux sociaux, il est pratiquement impossible de triompher par le mensonge et le vol. Tout ce qui est fait en public est connu dans le monde entier et parfois au moment même où c’est fait.

Face à des d’autres compatriotes qui s’opposaient à votre déclaration, vous êtes apparus sur Facebook avec un faux profil:  » La Voix Du Peuple » pour les taxer de militants du MRC. Sachez d’avance que je n’en suis pas un. Pas qu’il y a du mal à être militant du MCR, au contraire. Simplement parceque mon combat est orienté vers la réalisation d’ une véritable indépendance du Cameroun et pour le dementellement de tout le système de gouvernement avec ses institutions installés chez nous par les colons sans notre consentement.

Pour finir, Me Tchoungang, si ce que vous faites là c’est pour aider ce régime à tuer le Professeur Maurice Kamto et le MRC, vous n’avez pas maîtriser la stratégie.

Au delà d’être contre le Président élu Maurice Kamto, il vous reste à vous lancer rapidement dans une campagne de stigmatisation de la communauté d’origine de Kamto. Pour savoir plus, Contacter Jean De Dieu Momo pour la formule qui pourrait vous garantir une place à la mangeoire. C’est dégueulasse et regrettable pour le Cameroun et L’Afrique.

Source Facebook: Benjamin Ngachoko

commentaires
Loading...