Le procès de Kamto est le procès de la dictature contre la liberté

0 94

Seules les pressions payent!
C’est en cascade que les responsables des services de l’État en charge des questions de justice sortent des notes pour inviter leurs collaborateurs à respecter les lois de notre pays, les droits de l’homme, les droits de la défense et tout le bazar judiciaire qu’ils piétinent avec arrogance depuis des décennies.


La grève annoncée des avocats les ramènent à la raison.
C’est grâce à Yondo Black et ses amis, grâce au courage de Fru Ndi et le SDF, etc. que le multipartisme est toléré au Cameroun depuis 1990.


Mais le droit de faire la politique n’est pas encore gagné. En 1990, ce sont les avocats, la société civile embryonnaire de l’époque et les médias qui ont « sauvé » Yondo Black.


Le procès de Kamto est le procès de la dictature contre la liberté de mener des activités politiques au Cameroun. Les avocats, les associations de la société civile et les journalistes qui se tiennent au côté des accusés ne réussiront pas sans l’appui déterminé des citoyens, qu’ils soient militants partisans ou pas.
Que vous le vouliez ou pas, la condamnation de Kamto sera une autre humiliation du peuple par un gouvernement qui n’a qu’un seul projet pour le Cameroun: se maintenir au pouvoir par tous les moyens!
Je vous souhaite la paix .

Source: Venant Mboua

Lire aussi:   AFFAIRE MAURICE KAMTO ET LES AUTRES: Votre cause est juste et noble-PART 1
commentaires
Loading...