Paul Biya, un hôte de plus en plus encombrant pour la Suisse

0 46

Les gardes du corps de Paul Biya sont accusés d’avoir agressé un journaliste devant le palace où logerait le président camerounais. Les opposants et partisans du vieux chef d’Etat manifesteront ce samedi à Genève.

Le président camerounais Paul Biya, 86 ans, qui a atterri à Genève dimanche dernier, est un hôte de plus en plus encombrant. La faute, entre autres, à son service de sécurité aux méthodes brutales. Après avoir affronté mardi des manifestants qui avaient investi le hall de l’hôtel Intercontinental à Genève, où le vieux chef d’Etat est un habitué, les gardes du corps ont agressé mercredi un journaliste de la RTS. Ce dernier couvrait une action d’une dizaine d’activistes camerounais qui protestaient devant l’Intercontinental contre le règne sans fin du président Biya ainsi que ses innombrables séjours dans le palace depuis son arrivée au pouvoir en 1982.

Ces militants anti-Biya, des membres de la diaspora camerounaise qui filment leurs faits et gestes pour les diffuser sur les réseaux sociaux, annoncent une grande manifestation ce samedi à Genève. «Nous attendons 5000 personnes venues de plusieurs pays d’Europe», dit un représentant de la brigade anti-sardinard, en référence, explique un autre activiste, aux boîtes de sardines distribuées aux électeurs camerounais pour les encourager à se rendre aux urnes. Paul Biya a été réélu en octobre dernier pour un septième mandat. Son principal concurrent, Maurice Kamto, qui s’était proclamé vainqueur et avait dénoncé des fraudes, est derrière les barreaux.

VOIR LE LIEN COMPLET:
https://www.letemps.ch/monde/paul-biya-un-hote-plus-plus-encombrant-suisse?fbclid=IwAR0qmLDX7T36dlq0dtirhheLT134De5FxdJzdg8hlsAxaHqRBKKX7vFt9Ag

Lire aussi:   Opération Epervier: Martin Mbarga Nguélé convoqué au TCS. Qui peur avoir le courage d'arrêter celui qui a chassé Nganang?
commentaires
Loading...