Bientôt 3 ans de guerre au NOSO: une guerre pour rien

0 59

Bientôt 03 ans de guerre au noso

Une guerre qui du 3 ans signifie simplement 3 choses :

  1. Que l’on a perdu.
  2. Que cette guerre ou plutôt ceux que le gouvernement pensait écraser ont une assise politique et populaire.
  3. Au vu du déroulement et de l’évolution des choses sur le plan international C’EST Yaoundé qui est mis en cause et non les amba boys qui se défendent d’un Genocide.

Pour toute personne qui aime sa vie, et le prochain il devrait se rendre à l’évidence: c’est une impasse !

Plus ça dure, plus la défaite de Yaoundé se faite évidente.

Le confort des bureaux et des domiciles cossus à Yaoundé trompent beaucoup de personnes. La guerre est à moins de 1000km à tout moment, elle peut se trouver à Yaoundé.

Je cite deux exemples historiques pour me faire comprendre.

  1. Zaïre
    La guerre commence à Goma à l’extrême est du Zaïre. A Kinshasa on se gargarise se sont des banyamulengués qui s’insurgent, c’est le Rwanda qui veut les richesses du Zaïre. Etc.

Mais quelque mois après ils étaient aux portes de Kin. On connaît la suite.

  1. Guerre 39-45
    Hitler et Staline signent un pacte de non agression.
    l’Allemagne domine le front ouest.
    Fort de cela, elle commet l’erreur de s’attaquer à la puissante Russie sur son front est en période d’hiver.

Staline frappe du point sur la table. Il ne tolère pas la trahison. Il réplique.

On averti Hitler, il bombe le torse : les frontières russes sont trop lointaines.

On connaît la suite mai 1945 à l’ouest les USA à l’est la Russie : Hitler capitule et disparaît.

Lire aussi:   Me MICHELE NDOKI Enfants de ma Terre: LE SENS DE MON COMBAT… LA QUETE D’UNE VIE.

Dans les deux cas qui précèdent, ils commettent deux erreurs que Yaoundé est entrain commettre aussi :

1.il y a un moment M précis où il faut ouvrir le dialogue passer ce moment on finira comme Hitler ou Mobutu.

  1. Ce n’est pas parce la guerre est loin qu’elle ne peut impacter la capitale.

D’ailleurs la distance Goma Kinshasa est bien plus longue et difficile que Buea- Yaoundé.

C’est le moment d’ouvrir un dialogue inclusif national.

Si non messieurs il sera certes national, mais exclusif.

Nulle part dans l’histoire les vaincus ont eu un mot à dire dans les pourparlers de paix! Nulle part!!!

Nous au C4R, militons ouvertement et travaillons en backoffice pour un Dialogue National inclusif.

Mais avant cela il faut:

Libération des detenus anglophones et du MRC

Fin de la guerre

Dialogue national

Transition

Réconciliation-Reconstruction

Nous ne nous lasserons pas de le marteler partout où besoin sera.

Et nous y travaillons.

Pour le C4 R
Kuissu Mephou Gérard
Président

commentaires
Loading...