Eh Dieu, Dieuh le Fou: MAIS AU FINAL, QUI EST FOU ?

0 168

Eh Dieu, Dieuh le Fou: MAIS AU FINAL, QUI EST FOU ?

Un proverbe africain dit : « Si un fou s’empare de tes habits et détale pendant que tu prends ton bain, évite de le poursuivre, de peur de passer pour le fou ».
Sauf que cet adage est incomplet. J’ajouterais volontiers que que seul un fou conscient de son état évite de faire remarquer sa folie. Et en 2019, ce n’est pas du tout le cas de l’Etat du Cameroun.

Non, au Cameroun, l’Etat court tout nu derrière les fous et crie même plus fort que ces fous là. A se demander qui est le vrai fou des deux. Au Cameroun, on arrête même déjà les fous.

Non non non, vous ne rêvez pas. Après les policiers qui tirent illégalement sur des femmes, après les braqueurs à la Fame Ndongo promus ministres d’Etat; après Monsieur « 32=500 » qui continue d’enseigner en toute quiétude, après les 3000 milliards disparus de la CAN et après la maison à 212 millions de « Mister Irrecevable », les hommes de main de Paul Biya estiment que le plus grand danger du Cameroun en 2019 est un pauvre sans-abri de Bangangté : Dieuh le Fou

Comme nous l’informe < La Nouvelle Expression > ce 12 mars, l’homme, visiblement un simple d’esprit, qui s’est récemment fait remarquer par des messages évocateurs à travers la ville, vient d’être arrêté par les forces du … de l’ordre. On se souvient notamment de son best-seller rédigé sur les parois d’un mur il y a deux semaines : « Si Paul Biya blague, moi Dieuh, je ne blague pas »

Lire aussi:   L'exclusion de l'archevêque Monseigneur Jean Mbarga au Cameroun

Manifestement, Paul Biya a senti le besoin de lui rappeler que lui non plus ne blaguait pas. Et voici qu’il a décidé de poursuivre à oil-p un fou, quitte à passer lui-même pour le fou. Mais entre-nous, après avoir fait arrêter la femme de ménage de Mr Dzongang pour « hostilité à la patrie » et « bande armée», quelqu’un en doutait-il encore ?

Je vous l’ai dit la dernière fois. J’ai essayé de draguer une fille à Douala, mais je n’avais pas d’autorisation préfectorale. Puis j’ai voulu entrer par effraction dans la chambre de … sans plus de succès. Et même quand j’ai essayé d’aller guetter …. qui prenait son bain, la police a bloqué l’entrée de la pièce avec un camion à eau et 200 officiers armés jusqu’aux cheveux.

Le régime de Yaoundé est devenu dingue. Les nuits blanches que nous lui donnons depuis des semaines l’ont rendu dingo. Ce n’est même plus de la folie, mais de la paranoïa de haut niveau. C’est de la schizophrénie pure. Pa’a Paul voit le danger partout. Il ne pourra bientôt plus faire confiance à personne. Ni à Chantou dont la maigreur soudaine inquiète, ni même à son propre reflet dans le miroir.

En attendant, nous continuons notre travail de mobilisation. La diaspora s’invite à la fête : le 23 mars, le MRC organise une journée d’adhésions massives sur la terre entière : Paris, Washington, Pretoria, Zurich, Istanbul, Bruxelles, Rabat, Bordeaux, Johannesburg, Frankfurt, Port-Gentil, Rome, Toronto, Padova, la Haye, Birmingham et autres sont au rendez-vous. Retrouvez les affiches avec adresses sur mon mur ( ).

Lire aussi:   Cameroun : Paul Biya laissera-t-il le pouvoir ou mourra-t-il au pouvoir ?

Ce jour-là, nous allons vous expliquer en images ce qui rend Paul Biya aussi fou. Il sait que s’il n’y a pas la police pour tirer sur les gens et arrêter y compris les fous et même les moustiques, la marée humaine dans les rues du Cameroun sera phénoménale.

Au moins en ce sens, il n’est pas fou.

Claude Wilfried Ekanga Ekanga

commentaires
Loading...