MAÎTRE DUPONT MORETTI EST A YAOUNDÉ DEPUIS CE JOUR

0 536

Maître Dupont Moretti allias Acquittator, l’avocat de Maurice KAMTO et Des 160 autres prisonniers politiques est Cameroun avec d’autres avocats français dont nous n’avons pas eu connaissance des noms.

Dupont Moretti doit rencontrer ses clients et pourrait organiser une conférence de presse où il donnera certainement le ton de l’affaire.

Image may contain: 2 people, people standing and shoes

Rappellons que Moretti a une parfaite connaissance de la justice camerounaise et sait que le procès de Maurice Kamto n’est rien d’autre qu’une mascarade. Il a d’ailleurs déjà annoncé que c’est devant les juridictions internationales que cette affaire se jouera. A cela s’ajoute une batterie de juristes et enseignants d’universités occidentaux qui appellent déjà l’Union Européenne, premier partenaire du Cameroun à prendre des sanctions contre le Cameroun.

Image may contain: 3 people, people standing
Me Moretti à Yaoundé ce 15 mars aux côtés du porte parole du Président Kamto , Biboun Nissack

L’arrivée de Maître Moretti coïncide avec celle du sous-secrétaire d’Etat américain TIBOR Nagy qui arrive au Cameroun dimanche et qui a déjà indiqué qu’il ne passera pas par 4 chemins pour demander aux autorités camerounaises de libérer Maurice KAMTO.

BORIS BERTOLT

Me DUPONT – MORRETTI L’UN DES MEILLEURS AVOCATS FRANÇAIS VA DÉFENDRE MAURICE KAMTO. Lire le communiqué de son cabinet.

Situation de M. Maurice KAMTO, opposant politique camerounais victime d’une détention arbitraire

M. Maurice KAMTO, de nationalité camerounaise, professeur d’université, avocat inscrit au Barreau de Paris et homme politique, est le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), principal opposant au pouvoir en place au Cameroun. Arrivé officiellement en seconde position aux élections présidentielles du mois d’octobre 2018, M. Maurice KAMTO a revendiqué la victoire, et contesté la réélection du Président Paul BIYA. Il fait aujourd’hui, avec plus d’une centaine d’autres opposants, l’objet de persécutions prenant la forme de poursuites judiciaires conduisant à des détentions arbitraires.

Lire aussi:   Les 40 000 ordinateurs sont une contrefaçon montée à partir des tablettes pour détourner un prêt de 75 milliards accordé par EXIM BANK au régime BIYAMEROUNAIS

Le 26 janvier 2019, le MRC a organisé des marches totalement pacifiques afin de protester contre les pratiques des autorités camerounaises. De nombreux militants et manifestants ont alors été blessés par les tirs à balles réelles des forces de l’ordre, d’autres arrêtés et gardés à vue depuis lors dans des conditions illégales et gravement attentatoires à leurs droits fondamentaux.

Le 28 janvier, vers 19h30, M. Maurice KAMTO a été arrêté de manière illégale et arbitraire à Douala lors d’une réunion au domicile d’un partisan, de même que près de quatre-vingts personnes, proches, cadres et sympathisants du MRC et journalistes, sur la base d’un mandat de perquisition signé du Procureur de la République de Douala Ndokoti. Il a ensuite été conduit dans la nuit au Groupement Spécial d’Opérations à Yaoundé, service rattaché à la Délégation générale de la sûreté nationale, sans aucune notification d’un quelconque acte justifiant une garde à vue. Ses avocats n’ont pu le localiser et à accéder à lui que deux jours plus tard.

Inculpé notamment pour insurrection, rébellion en groupe, trouble à l’ordre public et hostilité contre la patrie, M. Maurice KAMTO est désormais arbitrairement détenu, et doit être auditionné par le juge d’instruction du Tribunal militaire de Yaoundé le 26 février prochain.

M. Maurice KAMTO dénonce les persécutions à caractère politique dont il est victime, et les manquements répétés à ses droits les plus fondamentaux.

Me DUPOND-MORETTI devrait s’entretenir prochainement avec lui dans le cadre d’une visite qu’il va solliciter auprès des autorités camerounaises.

Au-delà des recours qui pourront être lancés devant les juridictions camerounaises, sur laquelle les récentes analyses des observateurs internationaux constatent la mainmise du pouvoir politique, Me DUPOND-MORETTI entend saisir toute instance internationale susceptible de constater ces violations, et appeler la communauté internationale à intervenir pour garantir le respect des droits fondamentaux de M. Maurice KAMTO et sa libération.

Lire aussi:   Jean-Marc Soboth sur Diaf-tv: "j'agaçais l'armée selon eux et ils ont décidé de m'arrêter"

Communiqué du Cabinet Dupont-Moretti.

Mon commentaire: Qui a demandé à NGOH NGOH de monter toute une mafia d’Etat pour convaincre Paul Biya d’arrêter Maurice KAMTO et faire tomber MVONDO Ayolo. Qui? Au final l’arrestation de Maurice KAMTO est très utile. Et pour mettre du piment à leur blague les plaisantins se tourne vers Kouagne Kérosène le pasteur. Quand le pays est gouverné par des derniers à l’école comme NGOH NGOH ou des illettrés comme Atanga Nji, on ne peut avoir que ce type de résultats.

BORIS BERTOLT

commentaires
Loading...