De nos mains arrêtons ce massacre de camerounais contre des camerounais

0 65

Ce massacre de Camerounais contre les camerounais a assez duré. Je conserve l’espoir comme au premier jour qu’il sera possible de préserver de la destruction ce lien indéniable et historique qui fait et dit que nous sommes un peuple et rien qu’un peuple, réuni par l’histoire et la volonté commune des pères fondateurs de donner un pays aux génération future en les inscrivant dans une histoire commune.

Il y a en chaque fille, en chaque fils de ce pays, des éléments qui ont résisté à l’usure du temps, qui ont triomphé des haines et des guerres, elles expriment même de manière diffuse, l’avenir dans ses belles formes architecturales et graphique. Comme des plantes renouvelées par les saisons et les mains d’hommes, l’avenir sera radieux si nous nous impliquons tous à l’édification de cette œuvre immense qui nous tend les bras.


Notre unité, malmenée par des égoïsmes et des politiques obscurantistes résiste à l’usure du temps, elle se nourrit de la science nouvelle ou renouvelée, elle temps les bras à tous les enfants de ce pays pour une réelle espérance forgée de nos mains. C’est à nous de briser les fusils, l’orgueil de nos dirigeants, les égoïsmes de quelques uns malheureusement matériellement plus munis que la majorité d’entre-nous.


Oui la misère est là, nous la voyons, elle touche l’homme dans son grand ensemble ; psychologique, intellectuel, matériel, politique, religieux ; ne laissons pas triompher l’ignorance et l’imbécilité.


Nous sommes des pèlerins sur cette terre, nous n’en sommes pas des propriétaires, mais elle est aussi notre dernière demeure que nous voulons tous et toutes belle, voilà pourquoi nous devons l’enrichir et non la ruiner pour que l’aujourd’hui que nous vivons nous-même soit un bénéfice pour l’humanité de demain.

Lire aussi:   Engelbert Lebon DATCHOUA du MRC Tacle ATANGA NJI

Source: Vincent Sosthène Fouda
Vincent-Sosthène FOUDA

commentaires
Loading...