JEAN-PIERRE BEKOLO -CINÉASTE: « L’ÉMOTION EST DE RETOUR !»

0 108

Alors que je commençais à désespérer des camerounais devenus insensibles à tout y compris aux vies humaines, je découvre que la mise à sac des ambassades du Cameroun en Europe les a vraiment touché. Les dégâts matériels ont suscités une émotion bien plus importante que les causes de cette colère qui a abouti à cette réaction. Il n’y a qu à lire les moqueries sur les victimes de tirs à balles réelles de la manifestation de samedi sur des leaders connus de l’opposition!

J’imagine que le « singularisme » qui veut que nous avons développé avec l’Etat une relation liée uniquement à notre dossier individuel en souffrance dans tel ministère ou telle ambassade, nous a fait oublier du fait de la répression coloniale et post-coloniale le concept de « solidarisme » qui veut que l’Etat c’est NOUS! Et donc que le Cameroun constituerait un seul corps; et que deux balles tirées sur la jambe d’une Camerounaise par la police serait une balle tirée dans la jambe de tout Camerounais.

Et que la colère que cette violence a suscité chez certains au point de détruire leur propre chose, est une réaction humaine normale. Car celui qui ne crie pas quand il a mal est déjà mort. De la à penser que les camerounais sont devenus des morts vivants, il n’y a qu’un pas… Pire au Cameroun c’est devenu normal de« get away with crime » …

Le nombre de crimes augmentent mais il n’ y a jamais de conséquences. Cette émotion qui revient au détour d’une conséquence d’un acte d’une brutalité inhumaine qu’est la destruction des ambassades; si on s’en tient au matériel, ne s’exprime pas pour la mauvaise gestion des biens de l’Etat; ne parlons pas alors des morts et déplacés de la guerre du Nord et Sud Ouest…

Lire aussi:   Agbor Balla, leader de la contestation anglophone: "Vous avez tous montré que vous avez la résilience, la volonté et le courage nécessaires ."

Tout ceci est devenu normal pour les camerounais ! Quand on parle du normal, on ne peut ne pas parler du pathologique ; de ce qui est anormal ; donc de la santé mentale !! Que sont devenus les camerounais revient à se demander si les camerounais sont encore normaux; ils rient pendant les deuils, se moquent des blessés sur qui la police a tiré… la liste des symptômes de folie que les camerounais ont développé est longue…

Mais ce qui est à noter ici est que le Camerounais est devenu plus sensible au matériel. Est-ce à cause de la misère rampante; l’objectif d’attraper une miette qui tomberait de la table de cette élite issue du décret présidentiel qui fait rêver? La folie puisque c est de cela qu’il s’agit, l’anormalité des camerounais se manifeste donc dans cette émotion qui est de retour… mais sommes-nous seulement encore d’accord sur ce qui nous fait rire et ce qui nous fait pleurer? A moins que nous soyons d’accord que l’Etat ce n’est plus NOUS si seulement il l’a jamais été! Si l’Etat n est pas NOUS, il est qui alors ?

Jean-Pierre Bekolo – Cinéaste

commentaires
Loading...