Marches du MRC: tire à balles réelles à Douala, on déplore des morts

0 314

Conformément aux consignes reçues de leurs hiérarchies respectives, lesquelles les tiennent du dictateur camerounais Paul Biya, l’armée et la police camerounaises sont en train de réprimer dans le sang les manifestations pacifiques appelées par Maurice Kamto sur l’ensemble du territoire national ce samedi 26 janvier 2019.

A Douala, des cadres de l’opposition à l’instar de l’avocate Michèle Ndoki et de Célestin Ndjamen (tous du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun –MRC-) sont déjà mis hors course, eux qui ont reçu des balles réelles aux jambes et sont sous soins intensifs depuis un peu plus de deux heures. Un jeune homme à l’article de la mort quand le reporter de Cameroonvoice quittait le quartier Akwa, vient d’être donné pour mort par une de nos antennes sur place. Il avait reçu quelques heures plus tôt, deux balles à la bourse (testicules).

Le bilan, bien entendu, s’alourdit au fil des minutes, en plus des dizaines d’arrestations déjà opérées par les forces de répression et des téléphones portables que les mêmes forces ont arrachés des mains des manifestants, des passants et des journalistes.

A cela s’ajoute une connexion internet complètement nulle depuis ce matin

Nous y revenons instamment.

https://www.camerounweb.com/
Lire aussi:   Gabégie dans la police camerounaise: Les révélations de Patrice Nouma sur le DGSN et son fils
commentaires
Loading...