Le regime de Biya embastille: Avec Michel Bien Tong gardé à la SEMIL,

0 58

Avec Michel Bien Tong gardé à la SEMIL,Après l’agression brutale et la garde à vue injustifiée du journaliste Joseph Olinga Ndoa chef d’agence ouest et nord-ouest du quotidien le messager,Avec la chasse faite au correspondant du quotidien la nouvelle expression Vivien Tonfack,

 

 

Déclaration du TRIBUNAL article53

Avec Michel Bien Tong gardé à la SEMIL,

Après l’agression brutale et la garde à vue injustifiée du journaliste Joseph Olinga Ndoa chef d’agence ouest et nord-ouest du quotidien le messager,

Avec la chasse faite au correspondant du quotidien la nouvelle expression Vivien Tonfack,

Nous venons d’apprendre le déferement au tribunal militaire de Mimi Mefo journaliste à équinoxe télé. Puis de son incarcération à la prison de newbell:

Le tribunal article 53 dénonce cette action judiciaire à l’encontre d’un journaliste dans l’exercice de ses fonctions.

Le tribunal article 53 s’interroge sur la comparution de la journaliste devant un tribunal militaire !

Par ailleurs le deux poids deux mesures qui semble être la nouvelle trouvaille des <<grandes opportunités>> du gouvernement Biya inquiète un peu plus.

D’autres médias et d’autres journalistes ont régulièrement diffusé de fausses nouvelles sans en être inquiétés.

Nous dénonçons énergiquement cette injustice.

Nous appelons les journalistes et son Syndicat des Journalistes de continuer à s’impliquer fortement pour la libération de cette conseour.

Rien ne justifie l’incarcération d’une journaliste qui a diffusé une nouvelle en citant régulièrement sa source qui est une agence de presse agréé et reconnue.

Nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin sur cette énième barbarie à l’encontre des journalistes.

Lire aussi:   Crise Anglophone : Lettre ouverte de Micheal Fogaing au Président Biya

Nous exigeons sa libération immédiate !!!!

Pour le Tribunal article 53

Kuissu Mephou Gérard
Coordonnateur national

commentaires
Loading...