Les manœuvres d’intimidation ont commencé. Voilà le pays du regime Biya: L’expérience de la force en marche

0 200

LA POLICE INTERROMPT UNE CONFÉRENCE DU MRC À DOUALA

Cette mâtinée de jeudi 11 octobre 2018 n’a pas été paisible pour les
militants du MRC. Ils ont plusieurs fois fait face à la police qui les
empêchait d’organiser une conférence de presse. En effet le Bâtonnier et président Président National du Mouvement Social pour la Nouvelle
Démocratie (MSND), YONDO BLACK a prévu un point de presse ce matin à 10h à son domicile sis derrière Orca Akwa à Douala accompagné de Albert DZONGANG en présence des militants du MRC pour soutenir l’opposant le plus redoutable de l’heure qui affirmé avoir marqué le penalty, Maurice KAMTO.

Très tôt ce matin la police a quadrillé son domicile pour empêcher que cet événement ait lieu. C’est ainsi qu’il va espièglement le délocaliser au domicile de Albert DZONGANG. Une fois chez Albert DZONGANG, la conférence de presse va débuter. 26 minutes après, la police va faire irruption dans la salle pour interrompre la conférence sous prétexte qu’elle n’a pas été déclarée.

Précisons que le point de presse se donnait dans un domicile
privé et ne nécessitait aucune déclaration si on en tient à l
réglementation en vigueur.

LA POLICE INTERROMPT LA CONFÉRENCE DE PRESSE MAURICE KAMTO AU DOMICILE
D’ALBERT DZONGANG

La conférence de presse du MRC de Maurice KAMTO perturbée par la Police

 

Au regard de cet attitude vis à vis d’une simple conférence de presse on a l’impression que c’est le gouvernement camerounais qui incite les gens à l’insurrection et non la vraie opposition comme on veut nous faire croire.

Lire aussi:   Si quelque chose m'arrive allé demander au premier secrétaire de l'ambassade du Cameroun au Gabon et son boss

 

 

commentaires
Loading...