Stop à la restriction de la liberté de circulation  dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest !!!

0 66

Cela a abouti à la publication d’un communiqué du Délégué Régional des transports pour la région du Nord-Ouest qui conditionne l’autorisation de voyage des citoyens de cette région à la fourniture d’informations spécifiques sur leur destination.

*Douala le 19 Septembre 2018*

*Communiqué de Presse* :
Stop à la restriction de la liberté de circulation  dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest !!!

*Le Cameroon People’s Party (CPP)* a observé avec consternation les tentatives du gouvernement Biya de restreindre les mouvements des citoyens des régions du sud-ouest et du nord-ouest au cours des dernières semaines.

Cela a abouti à la publication d’un communiqué du Délégué Régional des transports pour la région du Nord-Ouest qui conditionne l’autorisation de voyage des citoyens de cette région à la fourniture d’informations spécifiques sur leur destination.

Le communiqué ne précise pas quelle autorité gouvernementale posera ces questions et aura le pouvoir d’autoriser le mouvement des Camerounais respectueux des lois !

*Le CPP* souhaite rappeler au Ministre des Transports en particulier et au gouvernement camerounais en général que la Constitution du Cameroun, dans son préambule, garantit ce qui suit :
🇨🇲•  » _La liberté et la sécurité sont garanties à chaque individu_ … »
🇨🇲•  » _Tout homme a le droit de se fixer en tout lieu et de se déplacer_ _librement_ … »

À ce moment précis de notre histoire, les personnes fuyant le Sud-Ouest et le Nord-Ouest cherchent refuge et sécurité. Il est non seulement illégal, mais aussi criminel que le gouvernement, qui a contribué à créer l’insécurité dans ces régions, refuse aux citoyens camerounais de chercher refuge et sécurité dans d’autres régions !
Il est illégal pour tout représentant du gouvernement de créer une frontière fictive à l’intérieur de nos frontières nationales, exigeant que certains citoyens remplissent les conditions requises pour se déplacer, alors que d’autres ne sont pas tenus de le faire.

Lire aussi:   Certains membres du gouvernement tenteraient de transférer de forte somme d’argent vers l’Asie

Cette mesure est discriminatoire et exclusive à un moment où notre pays doit faire preuve d’unité et de solidarité envers les personnes touchées par la crise dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

*Le CPP* demande au Ministère des Transports de lever immédiatement cette mesure illégale et de rétablir les droits fondamentaux des citoyens des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

D’autre part, c’est avec une grande consternation que *le CPP* a reçu des communications de ceux qui luttent pour le rétablissement de l’indépendance des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest concernant la restriction de la circulation dès *le 20 septembre 2018.*

Cette communication non seulement restreint la libre circulation des citoyens, mais également promet la violence à tous ceux qui s’efforceront de se déplacer à partir de ce jour par voie aérienne, terrestre ou maritime.

Il est inconcevable que des personnes qui prétendent se battre pour les droits des anglophones mettent ces mêmes anglophones sous la menace de la violence pour le simple fait qu’ils se déplacent d’un endroit à un autre.

Les groupes armés qui prétendent se battre pour les droits des anglophones ont longtemps traversé la ligne des violations des droits humains et des actes de terreur envers la population même qu’ils prétendent défendre.

Le chaos et la panique dans lesquels se trouvent actuellement les populations du Sud-Ouest et du Nord-Ouest sont dus à la violence extrême du gouvernement d’un côté et à l’extrême violence des groupes armés qui prétendent lutter pour les droits anglophones de l’autre.

Lire aussi:   Jules Omer Tchuenkam placé en détention préventive et detenu à la prison centrale de Yaoundé depuis 10 ans

Cette situation est intenable pour les femmes, les hommes et les enfants ordinaires qui cherchent simplement à vivre leur vie.

*Le CPP* appelle les groupes armés qui prétendent se battre pour les droits des anglophones à retirer leurs ordres d’interdiction de mouvement dans ces régions.

Quelles que soient nos opinions politiques et nos visions, il est inacceptable qu’un mouvement, un groupe, un parti politique ou un gouvernement considère qu’il a le droit de faire violence à un seul citoyen, sans parler des millions de personnes touchées.

*Le CPP* appelle les citoyens camerounais à exiger avec détermination et sans violence que le gouvernement camerounais entame un cessez-le-feu et à prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder autant de vies que possible en cette période cruciale de notre histoire.

Ces mesures incluent la fin du régime Biya et l’entrée dans une transition politique pour entamer un processus de dialogue qui réconcilierait notre nation et nous permettrait de reconstruire les fondations de notre pays.

*Le CPP* et les autres membres du mouvement Stand Up For Cameroon sont prêts, disposés et capables de contribuer à cette transition politique.

🇨🇲Vive les citoyens des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest !
Vive les citoyens du Cameroun !
🇨🇲Vive notre nation bénie, le Cameroun !

Pour le Cameroon People’s Party

*Kah Walla*

*Présidente Nationale*

commentaires
Loading...