Crise Anglophone : « Plan d’assistance humanitaire d’urgence» ou la preuve de l’incompétence du Gouvernement Biya.

0 152

L’offre Orange a pris connaissance de la récente mesure prise par le Président de la République relative à la Crise qui secoue les régions anglophones du Cameroun. Il s’agit notamment de l’annonce d’un « Plan d’assistance humanitaire d’urgence» doté de 12, 7 milliards de Francs CFA.

Il s’agit là d’une énième preuve de la gouvernance réactionnaire qui caractérise le Régime dépassé de Yaoundé, plus enclin à jongler, tricher, ruser, bref à perpétuer son industrie de création de nouvelles opportunités de prévarications et de distractions des deniers publics qu’à rechercher des solutions adéquates et durables aux problèmes des citoyens.

En effet, après avoir analysé les contours de la crise actuelle, l’Offre Orange, a préconisé depuis plus d’un an le Dialogue comme unique solution pour ramener la paix. Or, en maintenant l’option militaire qui a fait long feu, le Gouvernement, non seulement plombe tout espoir de sortie de crise, aggrave le sacrifice de nos forces armées, perpétue les souffrances des populations de ces régions et partant, engage sa responsabilité sur les crimes et autres exactions que génère ce refus de Dialogue.

Au demeurant, l’annonce de ce Plan d’Assistance Humanitaire d’Urgence est en total contradiction avec tout raisonnement logique, et met en relief l’inaptitude notoire de ce gouvernement nombriliste, à diriger le pays pour l’intérêt commun. Sinon, comment peut-on sérieusement songer à la reconstruction dans des régions en guerre, sans au préalable apprivoiser les perspectives et opportunités de pacification, qui d’ailleurs s’éloignent davantage avec la posture « Va-t’en guerre » affichée par le régime de Yaoundé ?

En tout état de cause, si l’idée d’un plan d’assistance Humanitaire est louable pour toute communauté en détresse, elle reste inopportune aussi bien en considérant le contexte de guerre ambiante que l’histoire des Plans d’urgence et des quêtes nationales jonchée de vastes séquences d’escroquerie populaire et de détournement de deniers publics au Cameroun.

Lire aussi:   Who kidnapped President Ayuk Tabe and his cabinet members: When free Dr. Ojong Okongho and Barrister Nalowa Bih will give more details

En définitive, l’Offre Orange réitère ses positions claires sur la crise Anglophone qui préconise :

Ø L’organisation sans délais d’un dialogue direct, inclusif et sans tabou, avec le Leadership légitime donc reconnu de la Cause Anglophone,

Ø La libération immédiate de toutes les personnes détenues dans le cadre de cette crise

Ø La mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les graves violations des droits de l’Homme enregistrées dans ces régions,

Ø La prise en compte de manière exhaustive des désidératas des populations des dites régions, reprises dans le Rapport de la Commission MUSONGUE.

Fait à Yaoundé le 22 juin 2016

Hilaire KAMGA

Mandataire de l’Offre Orange

commentaires
Loading...