Après avoir commandité l’article pour tester sa popularité, pour distraire Eto’o menace maintenant de poursuivre en justice un journal français

0 192

La star camerounaise du football, n’exclut pas de poursuivre « Jeune Afrique », au cas où le journal français, ne publierait pas un communiqué « rectificatif » dans les «meilleurs délais », en lien avec un article publié ce 1er avril 2018.

Sous le titre « Je rêve de la présidence comme Jules César rêvait de Rome», le journal,- qui a respecté, une pratique des milieux de la presse à l’occasion du 1er avril consacré aux canulars-, a publié une interview de Samuel Eto’o.

Dans l’interview, la présidentielle prochaine et la question de la crise anglophone, sont abordées. Tout comme la comparaison entre Georgette Eto’o et Chantal Biya.

Et, les relations avec d’anciens footballeurs à l’instar de Rigobert Song, sont évoquées.
L’ancien capitaine des Lions indomptables, juge le « canular malfaisant » aussi bien dans la forme que dans le fond.

Pour l’ancien attaquant du Fc Barcelone et meilleur buteur de l’histoire du football africain, « les journalistes de Jeune Afrique en ont profité pour étaler le fond de leurs pensées sur le Cameroun ».

A. O, Yaoundé

© koaci.com- Dimanche 1er avril 2018-

Lire aussi:   Mgr Kleda: ‘’Il faut écouter Maurice Kamto et le laisser présenter les arguments de sa victoire’’
commentaires
Loading...