Révélation: Sisiku Ayuk Tabe désormais détenu dans le bunker d’Etoudi Guerandi aussi?

0 4 133

Le leader ambazonien, Ayuke Tabe n’est plus au SED. Il serait selon nos informations détenu à Etoudi dans le bunker présidentiel où il bénéficie d’un traitement particulier. Il faut noter que le leader ambazonien dans sa détention a refusé les avocats proposés par le gouvernement intérimaire. Pour les autres ambazoniens arrêtés, leur dossier est traité dans le plus grand secret.

Le président Sisiku Ayuk Tabe n’a pas l’intention de renoncer à l’indépendance du sud du Cameroun, Sisiku Ayuk Tabe est actuellement détenu dans un bunker à Yaoundé et s’est vu refuser des contacts avec une représentation légale engagée par le gouvernement intérimaire.

Sisiku Ayuk Tabe ne montre aucun signe de reddition. Une source fiable révèle que Sisiku Ayuk Tabe bénéficié de quelques privilèges.

Sur ordre de Paul Biya, Ayuk Tabe peut prendre l’air dehors durant 15 minutes par jour. S’asseoir à l’extérieur et prendre un peu de soleil.

Des sources concordantes parlent d’un gros coup que prépare Paul Biya très prochainement. Le numéro1 camerounais prépare contre l’ancien ministre des Transports, Edgard Alain Mebo Ngo’o un revers sans précédent.

Des documents sont en cours de préparation pour établir un lien politique entre Mebe Ngo’o et Ayuk Julius Tabe.

Yaoundé devrait accuser Ayuk Tabe, ainsi que 46 autres, de sédition et de rébellion. 20 jeunes Camerounais du Sud arrêtés à Taraba au Nigeria et renvoyés au Cameroun français auraient été tués récemment, révèlent les sources.

A en croire les mêmes sources, il y aurait au sein du gouvernement Biya des modérés qui auraient déclaré que la guerre contre le peuple du Cameroun était mal avisée et que les Camerounais du Sud avaient le droit d’exprimer leur volonté d’indépendance et la création d’une République au sud Cameroun.

Lire aussi:   Discours de fin d'année du président Maurice Kamto 31 décembre 2018: "Les camerounais sont méconnaissables et mon coeur en est meurtri"

Une source bien placée à Yaoundé a laissé entendre que le président par intérim de la République fédérale du Cameroun du Sud / Ambazonia qui a été enlevé avec des membres du gouvernement fictif au Nigeria et extradé de force vers le Cameroun n’a pas l’intention d’abandonner la lutte pour l’indépendance du sud du Cameroun.

D’après des sources, Sisiku Ayuk Tabe a été interrogé à plusieurs reprises par des fonctionnaires du Service secret du Cameroun, mais l’anglophone ne veut pas se rendre face à la pression exercée sur lui pour qu’il renonce à l’indépendance du sud du Cameroun.

Le président Sisiku Ayuk Tabe a été enlevé à Abuja, au Nigeria, par une opération conjointe du Cameroun et du Nigeria, après que l’armée camerounaise a lancé une vaste campagne de répression pour bloquer sa déclaration d’indépendance du sud du Cameroun. Il a surtout été basé au Nigeria et a réussi à se faire réélire lors d’élections anticipées organisées par les différents groupes légitimes qui luttent pour l’indépendance du Cameroun du Sud / Ambazonia.

https://www.camerounweb.com/

commentaires
Loading...