Crise dite anglophone : Le préfet du département de Lebialem échappe de justesse à un assassinat par les présumés sécessionnistes

0 496

Le département de Lebialem dans la région du Sud-Ouest est depuis un moment l’un des foyers des violentes confrontations entre milices pro sécessionnistes et les forces de défenses camerounaises. Zacharie Ungithoh, préfet de département de Lebialem a été blessé par les présumés sécessionnistes alors qu’il se rendait à M’Mockmbie, pour évaluer les dégâts à la suite de l’incendie de la maison du ministre Paul Tasong.

En effet, selon une source sécuritaire, l’attaque est survenue en fin de matinée entre les localités d’Azi et d’Alou au moment où l’administrateur civil en compagnie d’une délégation se rendait à M’mockmbie, dans l’arrondissement d’Alou, pour évaluer les dégâts à la suite de l’incendie de la maison du ministre Paul Tasong, brûlée par des inconnus, dans la nuit du dimanche 18 mars 2018.

La même source indique que le véhicule du préfet a été sérieusement criblé de balles par des inconnues lourdement armés. Zacharie Ungithoh, a été urgemment admis à l’hôpital Mary Health Of Africa de Fontem où les soins intensifs lui sont administrés.

Cette localité fait l’objet des attaques sporadiques, quelques jours plus tôt le Professeur Ivo Leke Tambo, le Président du conseil d’administration du General Certificate of Education (GCE) Board avait été Kidnappé par une force « ambazonienne » (Ambazonia Defense Force (ADF)).

Il sera libéré quelques jours après contre une rançon selon certaines sources versées à ses ravisseurs.

https://www.237actu.com/

Lire aussi:   Cameroon’s anglophone war, part 1: A rifle as the only way out
commentaires
Loading...