Extrême-nord: Échanges fructueuses entre Elisabeth Huybens de la Banque mondiale est les autorités de l’Extrême-nord

0 223

Extrême-nord: Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la banque mondiale au Cameroun a rassuré les élus lors de la session d’information et d’échange organisée récemment dans la capitale de l’Extrême-nord.

Doléances et propositions des parlementaires

Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la banque mondiale au Cameroun a d’emblée rassuré les parlementaires sur la disponibilité des informations concernant tous les projets du portefeuille de son organisme. Une franchise qui participe de la bonne gouvernance et de la transparence dans la réalisation des projets. Pour cela elle enjoint les chefs de projets à fournir les informations relatives à leur projet, et qu’en cas d’obstacles que les parlementaires se rabattent vers elle.

A ce sujet, l’honorable Nikina Pierre du Mayo Danay, dit avoir eu la part du lion avec le Projet d’urgence de lutte contre les inondations(Pulci). Les populations dorment aujourd’hui avec sérénité après les travaux réalisés sur les digues. Il souhaite la pérennité du Pulci. L’honorable Salomon Douvogo, député de Mora a lancé un cri d’appel devant la dégradation et la destruction du tissu socio-économique du Mayo-Sava.

Elisabeth Huybens, directrice des opération . Cameroun sur le terrain de la Digue

Il a appelé la Banque mondiale à penser à un plan de reconstruction. Elisabeth Huybens a promis qu’une fois les populations de retour, son organisme verra comment mettre l’accent sur la ‘’zone rouge’’ avec des fonds dans le portefeuille. Les honorables HamanTchioutou du Mayo-Kani, Aminatou du Mayo Kani et le Sénateur du Diamaré, Julienne Djakaou ont interpelé la Banque mondiale par rapport au déficit d’infrastructures routières tant dans la ville de Maroua que dans les routes qui relient les départements entre eux. C’est ainsi que le cas de la route Guidiguis-Maroua ou Mindif-Maroua qui n’est que de 25 km, mais qui impose en saison de pluies du fait de sa dégradation, un détour de 145 km par Moutourwa pour ralier la capitale de l’Extreme-nord. Le désenclavement de l’arrondissement de Kai-Kai coupé du reste du pays pendant six mois en saison de pluie a été aussi évoqué.

Santé et éducation

Lire aussi:   Selon Sébastien Eballé Paul Biya n'existe plus

Dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’emploi, l’honorable Isabelle Silikam du Mayo Danay et un autre député du Mayo Danay ont souhaité d’une part que les enseignants et les infirmiers vacataires originaires soient intégrés pour les rassurer et les rendre plus intègres. D’autre part, ils souhaitent que les recrutements dans les projets tels le Pulci mettent l’accent sur les jeunes locaux. L’honorable Sali Daïrou du Diamaré, a émis le vœu que l’accent soit mis sur la construction des internats pour soutenir l’école et les élèves afin d’éviter la déperdition scolaire dû parfois à la faim.

L’honorable Sassouan Hlrihiri du Logone et Chari a sollicité l’extension du projet Puplic dans son département victime chaque année d’inondations causées par les crues du Logone.

La directrice des opérations de la Banque mondiale a enregistré toutes ces remarques et doléances dont la plupart devaient être adressées plutôt au gouvernement. Elisabeth Huybens a rappelé le Canevas de fonctionnement de son organisme, a promis que ce qui peut-être fait le sera, mais surtout souhaité que les députés soient des porte-voix devant le gouvernement des déficits criardes relevés, des goulot et obstacles relevés dans la mise en œuvre des projets.

Elle a promis que les évaluations seront faites régulièrement pour lever les obstacles et faire le bilan, que les mécanismes de plaintes de chaque projet doivent être mis en branle. Promesse a été faite aux parlementaires, d’autres sessions d’informations seront organisées dans d’autres régions également, en espérant que pour cette première, les fruits tiendront la promesse des fleurs.

Antony DAKA, envoyé spécial à Maroua

Lire aussi:   Gabégie dans la police camerounaise: Les révélations de Patrice Nouma sur le DGSN et son fils
commentaires
Loading...