Quand Biya désavoue ses fidèles collaborateurs pour la première fois signe que à sa chute Biya ne partira avec personne

0 178

Nous n’avons pas besoin de revenir sur le déroulé et les procédés ayant abouti à la libération de Patrice Nganang car pour tout esprit lucide,il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une grosse mise en scène risible et pathétique qui obéissait simplement à une injonction de libération immédiate que l’ambassadeur des États Unis d’Amérique au Cameroun a transmis au Ministre des Relations extérieures avec demande d’exécution dans les 24h car pour qui connait le fonctionnement de la diplomatie américaine sait que ce pays n’abandonne jamais son citoyen hors de son territoire quoi qu’il ait fait.

Nous savions donc depuis l’arrestation farfelue de Nganang que ce ne serait qu’une question de temps avant sa libération pure et simple sans autres formes de procès.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est surtout la tournure qu’a pris cette libération et qui vient une fois de plus jeter l’opprobre sur l’image du Cameroun comme étant un petit état de valet qui ne peut affirmer sa souveraineté en aucun cas même devant le Venezuela. La honte ici a été organisée par quelques incompétents à la tête du pays et qui aujourd’hui doivent simplement démissionné après que leur chef les aient désavoué car c’est de ça qu’il s’agit.Ces pauvres zélés ont cru bien faire en arrêtant Nganang et montré au président qu’ils travaillent alors qu’il ne s’agit que de la fumisterie pour ces roublards qui ne réfléchissent que par leurs poches. Dans cette ubuesque affaire,quatre collaborateurs de Biya doivent être dégagés sans états d’âmes.

D’abord Martin Mbarga Nguele,le délégué Général à la sûreté nationale.Âgé de 87 ans,ce vieillard est totalement déconnecté de la réalité. Tout ce qui l’interesse c’est de se faire l’argent.Impliqué à fond il y’a quelques années dans les affaires de faux otages,il est un grand spécialiste de faux renseignements pour se faire de l’argent.C’est lui qui a organisé l’arrestation de nganang dans un avion en partance pour Harare.

Il y’a ensuite Laurent Esso .Ce personnage qui ressemble a un vampire âgé de 77 ans veut à tout prix succéder à Biya. Il a ainsi entrepris depuis quelques années de se débarrasser de tous ceux qui seraient des ombrages à sa course pour Etoudi.Il y a mis à contribution un homosexuel de renom appelé Amougou Belinga Jean pierre qui est son amant et propulsé à la tête de Vision mille colline 4 pour polir son image .La stratégie arrêtée est simple.Il faut laisser pourrir la situation en laissant à l’opinion penser que c’est Biya le plus incompétent et par la suite venir se proposer d’arranger la situation pourrie.Dans le cas Nganang ,c’était une épine aux pieds d’Esso car activiste ayant autrefois dénoncé la justice au temps de l’arrestation d’Enoh Meyomesse alors qu’une arrestation de Nganang salirait d’avantage l’image de Biya à l’international. C’est donc un coup bien monté par Esso qui s’apprêtait désormais à faire dans le dilatoire avec des renvois éternels.

Puis vient Ferdinand Ngoh Ngoh le Secrétaire Général de la Présidence de la République,L’Homme qui a fait du secrétariat général un véritable comptoir d’achats pour postes et nominations. Le même qui aujourd’hui veut concentrer tous les pouvoirs entre ses mains en outrepassant le protocole hiérarchique. Il a contribué à faire arrêter Nganang sans en mesurer les conséquences sur l’image de son chef.

Vient Enfin Martin Belinga Eboutou,le Directeur du Cabinet civil âgé de 80 ans.Ce dernier toujours en quête de confiance permanente auprès du couple présidentiel a recensé toutes les publications facebook de Nganang pour les présenter systématiquement au président en les accompagnant de notes d’informations présentant Nganang comme un agent de déstabilisation très dangereux. Il croyait bien faire alors qu’il enfonçait ainsi son chef surtout quant on sait qu’il a été en poste aux nations unies donc devrait connaitre le fonctionnement de la diplomatie américaine.

Paul Biya vient donc de désavouer tous ces marabouts du gouvernement en montrant qu’il est encore le seul capitaine sur le bateau malgré que certains comme Esso s’apprêtent à le remplacer.Mais au dela de ceci,il importe de faire un constat clair aujourd’hui,celui de reconnaitre que notre pays ne vaut pas grand chose aux yeux du monde .Il suffit que même l’ambassadeur de Corée du Nord saisisse Biya pour un dossier concernant un de ses ressortissants pour faire bouger les lignes.

Apres Thierry Atangana et Lydienne Eyoum sauvés par le précieux sésame de passeport français, voici Nganang qui est sauvé par le passeport Américain. J’ai ainsi une pensée pour les combattants David Eboutou et Patrick Sapack qui ont le passeport maudit camerounais et qui sont aujourd’hui entrain de mourir ,tués par leurs propres frères camerounais.Quel bled maudit!!!!

Biya doit se bouger.Il ne lui reste plus beaucoup de temps.La fin risque d’etre tres violente car nous ne comptons louper personne

De : courtoisie Internet

commentaires
Loading...