Les 40 000 ordinateurs sont une contrefaçon montée à partir des tablettes pour détourner un prêt de 75 milliards accordé par EXIM BANK au régime BIYAMEROUNAIS

0 365

C’est l’arrivée de PAPA NOËL au Cameroun. Le ministre de l’ Enseignement Supérieur Jacques FAME NDONGO a annoncé l’arrivée des ordinateurs promis par Paul BIYA aux étudiants Camerounais en janvier 2016. Tous les étudiants dansent, mais la fête va se terminer comme le concours de l’ ENAM où les heureux gagnants seront les étudiants morts et les revendeurs du marché central de Yaoundé.
Paul BIYA avait annoncé 500 000 ordinateurs. Et à l’arrivée, c’est 40 000 pour une facture de 75 milliards de francs CFA. Et le transport coûte 140 millions. Chose curieuse, ces ordinateurs portent la marque PB Hev. Selon le gouvernement, c’était la marque Paul BIYA ( PB) au départ , et maintenant , c’est la marque Packard Bell. Le ministre de la communication jure que c’est une marque chinoise de l’ entreprise SISHUAN TELECOM CONSTRUCTION ENGINEERING CO située à Shenzhen.
Or ,après plusieurs investigations, l’ entreprise indiquée est plutôt une société de ventes en lignes dont l’adresse est B07, Floor 2, Changdu 61 00 41 ,et n’a aucun rapport avec l’entreprise PACKARD BELL qui est basée aux Pays- Bas depuis 1926. C’est une filiale du Taïwanais ACER.
Pour détourner un prêt de 75 milliards accordés par EXIM BANK, le régime BIYAMEROUNAIS est passé par une société de contrefaçon pour monter des tablettes. Alors que les initiales portées sur les ordinateurs et GPS de marque PACKARD BELL sont  » PB », les chinoiseries présentées par le ministre camerounais portent plutôt les initiales  » PB Hev « .
Pourquoi aller monter des coquilles falsifiées en Chine à un coût aussi élever, payer le transport, alors que les ingénieurs et chômeurs Camerounais auraient pu le faire sur place? Pourquoi dépenser 75 milliards alors qu’il manque de bancs et de toilettes dans les campus universitaires?
À peine arrivé au pouvoir en janvier 2017 au Ghana , Nana AKUFO ADDO a investi au mois de septembre 400 millions de Cedis, soit 57 milliards 640 millions de francs CFA pour rendre la scolarité gratuite au Ghana. Avec 75 milliards de FCFA, Paul BIYA aurait pu revenir à la scolarité gratuite et accorder les bourses à tous les étudiants Camerounais comme le faisait son prédécesseur Ahmadou AHIDJO.
HÉLAS! CE SONT SES MINISTRES ET LES CHINOIS QUI PROFITENT. CE SONT LES CAMEROUNAIS QUI VONT REMBOURSER LA DETTE ET LES INTÉRÊTS.
J. REMY NGONO

Lire aussi:   ERIC CHINJE:"IL Y A 20ans BIYA ÉTAIT CONSCIENT QUE LE TRIBALISME ENFONCE LE CAMEROUN"
commentaires
Loading...