Boris Bertolt:  » DANIEL CLAUDE ABATE, AGENT DE L’EXTRÊME DROITE NEO NAZI AU CAMEROUN PARLE DE PATRICE « 

0 734

DANIEL CLAUDE ABATE, AGENT DE L’EXTRÊME DROITE NEO NAZI AU CAMEROUN PARLE
DE PATRICE NGANANG… lisez-vous même.

Je ne cesse de wanda sur les « moutons » de Facebook qui continuent de croire que l’agitation et le bavardage de gens qui ne representent rien ds le réel de ce pays ni n’occupent aucun poste de décision peut influencer ou changer le cours de quoi que ce soit ds la marche de ce pays.

La pédale Patrice NGANANG et ses suiveurs, pr la plupart des têtes vides ou de taro et essentiellement constituée de desoeuvrés & nguémés ds le réel, l’apprennent maintenant à leurs dépens. Il faut effectivement avoir une cervelle de moineau ou congélée à moitié pr penser qu’une justice qui délivre déjà un mandat d’arrêt ou d’amener qui permet de cueillir quelqu’un à bord de son avion va se faire influencer ou faire marche arrière pask une autre pédale refugié économique et animateur de la galerie facebooktique, Boris Bertolt, s’agiterait par solidarité pedéraste sur Facebook pr sauver son compère depso comme lui. Comment avoir pu penser un seul instant qu’un petit collectif constitué de desperados ressemblant plus à des « ndjoundjou kalaba » allait changer quoi que ce soit au destin de Nganang qui doit repondre de ses actes? Comment avoir pu imaginer qu’un lugubre poisseux et transparent avocat, sans aucun fait d’armes en matière judiciaire, pouvait donner des cours de droit ou de procédure à nos illustres magistrats ?

Une seule reponse à ces interrogations: la famine et le désoeuvrement de beaucoup  de ces zozos leur causent des hallucinations en créant ds leur esprit un monde subconscient et virtuelle où ils projettent les rêves échouées d’une vie qu’ils n’ont pas eu et qu’ils n’auront jamais !

Lire aussi:   Conseil d’administration CNPS: Le vote électronique pour élire le représentant du personnel

Comme dit souvent mon ami Alexandre Francis Sanzouango, ils ont trouvé un mode d’existence et de significance: « JE BAVARDE donc JE SUIS »

 

Boris Bertolt

commentaires
Loading...