icicemac premier reseau de la zone cemac

Le sénateur RDPC de la Vallée du Ntem, Samuel Obam Assam appelle au meutre de 30 anglophones

0 131

C’est une information exclusive. Hier se tenait au Senat la conférence des présidents. Depuis bientôt deux semaines, le SDF bloque le parlement et réclame l’inscription de la question anglophone à l’ordre du jour de la session de novembre. Une réclamation qui reçoit pour l’instant une opposition du parti majoritaire RDPC.
Hier, avant l’ouverture de la conférence des présidents, le sénateur RDPC de la Vallée du Ntem, Samuel Obam Assam se lève de son siège et vient trouver Jean Tsomelou, President du groupe parlementaire SDF sur son siège et lui dit s’opposer à leur démarche.

Les échanges montent. Puis Samuel Obam précise que son fils est colonel dans l’armée et actuellement en mission dans le sud ouest. Il ajoute: “ je viens de lui téléphoner et je lui ai dit que je ne veux pas voir son corps rentrer. Qu’il doit lui même tuer 30 anglophones et j’ai les moyens de le défendre au tribunal militaire. Le pays nous appartient “.

Image result for samuel obam assam

Samuel Obam  Assam à gauche……………………………..

Samuel Obam Assam tient ces propos graves en tapotant sur le dos de Jean Tsomelou. La situation va dégénérer lorsque le sénateur RDPC va préciser que le dialogue que le SDF demande il ne l’aura pas parce que les sénateurs et députés sont sécessionnistes. C’est alors qu’une vive altercation déclenche entre les deux hommes. Ils seront séparés par d’autres sénateurs et agents de sécurité.
À son arrivée, la situation est exposée à Niat Njifendi, président du Sénat. Ce dernier rétorque qu’il n’était pas là quand les événements ce sont produits et ne peut par conséquent rien dire.
Ainsi va la République
Boris Bertolt

Suite

LE PRESIDENT DU SÉNAT NÉGOCIE LA PAIX ENTRE OBAM ASSAM ET JEAN TSOMELOU.
Comme je l’ai relevé en exclusivité ce matin, la situation est tendue au Sénat et le president du Sénat, Niat Njifendji, après avoir tenté de minorer la situation semble avoir pris l’ampleur des choses et tente d’apaiser les tensions.

Selon nos sources, ce matin, Niat Njifendji à convoqué le president du groupe parlementaire SDF, Jean Tsomelou et Samuel Obam Assam du RDPC. Il souhaitait les rencontrer ensembles. Le sénateur du SDF s’est opposé en indiquant: “ on ne négocie pas avec un génocidaire”.

Comme s’il avait reçu pour instruction de trouver une solution d’apaisement, Niat décide de les recevoir tout à tour. Il commence par Jean Tsomelou. Après l’avoir écouté, il lui fait savoir les propos de Obam Assam n’engagent que lui et ne font pas partie les instructions du chef de l’Etat qui serait partisan de la discussion. Il lui a par ailleurs indiqué que dans l’optique de prévenir tout débordement, il demandera à ce que le fils du sénateur Obam soit cherche et démasqué. Après près d’une heure d’audience, Tsomelou quitté le bureau de Niat.

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes_soleil

Quelques minutes après, c’est Obam Assam qui fait son entrée. Il donne sa version des faits en arguant qu’il ne s’agissait pas de menacé mais il voulait simplement marquer son exaspération face à l’attitude du SDF. Il lui sera recommandé de faire plus attention.
Pour l’instant nous n’avons pas d’informations sur la suite que le SDF compte donner à cette affaire, mais le president du Sénat semble négocier pour ramener la sérénité.

Rappellons que hier, au cours d’une altercation au Sénat, Obam Assam a traité les parlementaires SDF de secessionistes et indiqué qu’il a demandé à demandé à son fils colonel dans l’armée de tuer 30 anglophones. Des propos hautement graves.
Ainsi va la République.

 

Qui est
SAMUEL OBAM-ASSAM
Région : SUD
senateur(RDPC)

Samuel Obam-Assam a vu le jour le 03 mars 1951 à Mefoup-Ambam. Outre l’obtention d’un Diplôme Supérieur de Journalisme en 1980, il est nanti d’un Diplôme d’Etudes Supérieures de français (1977), et d’une Licence ès Lettres Modernes françaises (1977). Au cours de sa longue carrière, il aura été entre autres Chargé d’Etudes à l’ex Centre National du Commerce Extérieur et à la SOPECAM, Délégué Provincial de la Communication du Centre, Attaché au Secrétariat Général de la Présidence de la République du Cameroun, et enfin Directeur du Courrier Présidentiel. Membre suppléant au Comité Central du RDPC, ce mari et père de 08 enfants a reçu les distinctions de Grand Officier, Commandeur et Officier de l’Ordre de la Valeur.

 

commentaires
Loading...