Le Camerounais Francis Ngannou – de sans-abri à nouvelle star de l’UFC

0 267

Avec sa victoire par KO contre Alistair Overeem, Francis Ngannou a définitivement marqué l’année 2017. Et le meilleur reste à venir…

En 2 ans à l’UFC, Francis Ngannou a réussi des débuts parfaits. Comme Rich Franklin et Ronda Rousey, il a remporté ses 6 premiers combats dans l’organisation par finish. Pour le dernier, il a tout simplement arraché la tête d’Alistair Overeem, légende de son état, par KO au premier round. Un exploit gigantesque face au contender numéro 1 de la catégorie. Pourtant, Francis n’a pas vraiment réagi suite à cette victoire. Hormis un « Où est la ceinture ? » juste après le KO, sous le coup de l’euphorie, il a très vite remis le masque du Predator. Pour lui, l’objectif est le titre et rien d’autre.

Arrivé en France en 2013, c’est cette même année qu’il a découvert le MMA. Alors sans-abri, il pousse les portes d’une salle avec l’idée de se lancer dans la boxe. « Je viens d’arriver, je suis SDF. Je n’ai pas d’argent, je ne suis pas là pour supplier. J’ai besoin d’un endroit où m’entraîner, car je vais devenir champion du monde ». Voilà ce qu’il disait dans des propos rapportés par Bleacher Report. Finalement, il trouve quelqu’un pour l’accueillir. Celui qui travaillait dans des mines d’extraction de sable à 12 ans s’oriente alors vers le MMA…


« Je viens de rien. J’ai travaillé tous les jours pour arriver où je suis. Mais je sais qu’il y en a tellement qui n’auront pas la chance que j’ai eue. Qui ne pourront pas aller aussi loin. Le succès pour moi sera aussi leur succès et désormais, je suis obsédé par cela. » – Ngannou
Ainsi, on lui conseille de se lancer là-dedans pour se faire un peu d’argent. D’abord réticent à cause de la lutte, qu’il n’apprécie guère, Ngannou va se lancer. Toujours sans-abri pendant les vacances et les week-ends, il lui fallait trouver un gym plus important. Il passe alors la seconde en franchissant les portes de la MMA Factory. Avec Fernand Lopez, le Predator se découvre un véritable mentor. Nous sommes toujours en 2013 et depuis, le duo ne s’est jamais quitté. Le 30 novembre de cette même année, Francis dispute son premier combat professionnel. Il s’impose par une clé de bras. 2 semaines plus tard, il connaît la première et seule défaite de sa carrière, par décision. Le poids lourd enchaîne ensuite 4 victoires par finish. Toutefois, les adversaires commencent à se faire rares. Effrayés par la puissance du prospect, les combattants en Europe n’osent l’affronter.

Tout bascule en 2015. Le 5 septembre de cette année-là, le jour de son anniversaire, il reçoit un appel de Lopez. Celui-ci lui annonce que l’UFC vient de lui proposer un contrat. 3 mois plus tard, Ngannou fait ses grands débuts et termine le pauvre Luis Henrique avec un uppercut surpuissant. Le Préda-tueur est en marche. 5 victoires suivront en l’espace d’un an et demi. Avec sa dernière win, Dana White, le Président de l’UFC, lui a garanti un title-shot contre le champion Stipe Miocic. Le début de l’année 2018 est visé par l’organisation…et il est probable que Francis soit favori des bookmakers (il l’était contre Overeem). Quelle vie.

Francis Ngannou – de sans-abri à nouvelle star de l’UFC

commentaires
Loading...