icicemac premier reseau de la zone cemac

Coup de tête de Paul Biya : Ni John Fru Ndi Vice-President du Cameroun pourquoi pas

0 483

Problème anglophone au Cameroun

Comment en sortir par le haut?
Comme tout camerounais de bonne foi je salue la decision de courage prise par le Chef de l’Etat a contre courant des jusqu’au boutistes de son camp de liberer une cinquantaine de leaders politiques anglophones incarceres dans le cadre de cette crise en esperant que d’autres innocents puissent retrouver la liberte.

Mais une telle mesure ponctuelle ne suffira pas a elle seule a resoudre les problemes de fonds legitiment souleves par les anglophones.

Il faudrait a mon humble avis :
Redefinir la forme de l’Etat:
Le Cameroun ne peut pas etre considere comme un et indivisible: Cette affirmation pouvait legitimement s’appliquer a la Republique du Cameroun de 1960 mais il est illegitime, malhonnete et manipulateur de dire ceci en parlant de notre pays d’aujourdh’hui qui est le resultat de l’union volontaire de deux parties qui avaient dans le passe accepte de se federer dans le cadre de la Republique Federale du cameroun puis de s’unir au sein de la Republique Unie du Cameroun.

Nous ne pouvons donc pas nous considerer comme etant la Republique du Cameroun qui etait la Republique francophone de 1960 sauf a accepter l’absorption de tout le Cameroun par une de ses moities. Dans un couple un des conjoints ne peut pas nier l’existence de l’autre sauf a accepter le divorce.La partie anglophone n’acceptera donc jamais de se faire absorber ou en d’autres termes de se faire phagociter par la partie francophone.

Si nous voulons ecarter le spectre de la secession la seule facon d’y arriver serait a mes yeux d’accepter de vivre ensemble et cela passe par la mise en place d’une reforme constitutielle redefinissant la place des anglophones dans l’Etat:
Quelle place pour les anglophones?
Je propose que les regions du Nord Ouest et du Sud Ouest fusionnent en une grande region dite Grande Region Anglophone ou en plus court Region Anglophone a laquelle on confererait un statut special ou distinct.
Changement de nom du Cameroun:
Le Cameroun ne s’appelerait plus la Republique du Cameroun mais changerait de nom pour devenir:

La Republique Bilingue du cameroun,
Le drapeau de la Republique Bilingue du Cameroun:
Nous reviendrions a l’ancien drapeau de la Republique Federale du Cameroun avec toutefois la grande difference que les deux etoiles ne symboliseraient plus deux Etats distincts mais cette fois ci deux langues: les deux langues officielles du Cameroun a savoir le francais et l’anglais.
Vers l’instauration d’un ticket presidentiel?
Le caractere bilingue de la republique se traduirait par l’instauration d’un ticket presidentiel pour l’election a la presidence de la republique.Au lieu d’elire un president de la republique on elirait plutot un ticket presidentiel c’est a dire un binome President-Vice-president dans lequel le President de et le Vice-President seraient des ressortissants de deux regions linguistiques differentes autrement dit de deux regions dont les langues officielles sont differentes.Autrement dit le candidat a laVice- Presidence serait obligatoirement un ressortissant anglophone lorsque le candidat a la Presidence est francophone et vice-versa.Une telle disposition incrite dans une constitution prevoyant en outre l’accession automatique du Vice-President a la presidence en cas de vacance du pouvoir par demission ou deces du President addresserait la principale revendication legitime des anglophones de voir l’un des leurs acceder un jour a la magistrature supreme au Cameroun.
Ni John Fru Ndi Vice-President?
Pour quoi pas?

Ceci pourrait se faire si le Chef de l’Etat dans un souci de maintenir les anglophones dans le giron national et d’eloigner a jamais le spectre de la secession, decidait de soumettre par voie de referendum aux camerounais un projet de constitution prevoyant l’instauration d’un ticket presidentiel a la prochaine election presidentielle.

Pour tenir l’election presidentielle de 2018 a la date prevue les deux scrutins pourraient etre combines solution qui a ma preference car un report de l’election presidentielle souleverait a mon avis d’enormes problemes dont notre pays n’a pas besoin en ce moment.

En outre la revision constitutionnelle proposee par le President pour avoir quelle chance d’etre acceptee par les camerounais devrait imperativement comporter un requilibrage des pouvoirs par transfert aux partis politiques de l’essentiel du pouvoir executif le President de la Republique conservant toutefois des responsabilites essentielles dans les domaines de souverainete que sont les relations et la securite exterieures,la defense et le budget.

Les camerounais a notre avis ne seront plus disposes a donner au Chef de l’Etat quel qu’il soit les pleins pouvoirs pour gerer le pays a sa guise comme le permet l’actuelle constitution.Il ne devrait plus etre autorise a etre a la fois maitre de tout et responsable de rien.Son pouvoir devrait imperativement etre encadre.
Derniere chance pour Paul Biya?
Oui je peux le dire sans grand risque de me tromper,comme peuvent egalement l’affirmer tous ceux qui,selon l’expression consacree,ont la boule de cristal pour percer les secrets de la nature,voir de leurs yeux et entendre de leurs oreilles ce qui est inaccessible au commun des mortels.

Donc si Paul Biya et Fru Ndi parvenaient a forger une alliance politique d’ici a 2018 ils pourraientt reussir a resoudre durablement la crise anglophone et a eloigner definitivement le spectre de la secession qui nous hante aujourd’hui.

Mais une telle alliance sera t’elle possible? Paul Biya et Fru Ndi y auront ils interet? Seul l’avenir nous le dira.

En ce qui me concerne personnellement j’appelle de mes voeux une telle alliance dans l’interet de la preservation de la cohesion nationale.Mais pour qu’elle puisse voir le jour il faudra tout d’abord que les deux leaders politiques neutralisent les oppositions internes a l’alliance dans leurs camps respectifs.

Ma derniere exhortation au President Paul Biya!
Permettez moi en toute humilite de vous exhorter Monsieur le President et avant qu’il ne soit trop tard pour vous meme et votre regime et dans l’interet superieur de notre pays le Cameroun de:

– Parachever la liberation des activistes politiques anglophones incarceres dans le cadre de cette crise:

On parle d’un total de 105 personnes alors que seulement une cinquantaine ont ete jusqu’ici liberes.

Il urge de faire liberer les autres maintenant, sans attendre demain!

– Demilitariser les deux regions anglophones en ordonnant de retirer toutes les troupes qui viennent d’y etre acheminees au motif de veiller a ce que la rentree scolaire se passe bien:

Si on peut comprendre une telle motivation, il convient toutefois d’admettre que l’envoi de troupes supplentairete dans ce but loin de produire les resultats escomptes est de nature a envenimer la situation.

Il ne faudrait en effet pas donner de nouveaux pretextes a des separatistes qui ne se priveront pas de brandir ces troupes en forces d’occupation.

Il serait de meilleure strategie me semble t-il de donner le benefice du doute aux anglophones en attendant d’abord de voir comment ils reagiront une fois que toutes les mesures d’appaisement auront ete mises en oeuvre plutot que de souffler le chaud et le froid ou de se contenter de prendre des demi mesures.
http://www.robertmessi.fr/436522252

commentaires
Loading...