Approche psychanalytique de l’affaire Parfait Ayissi et l’adoubement voir la légitimation du mal qui consacrent une société malade!

0 655

Telle une meute en furie,l’affaire Parfait Ayissi nous a entraîné depuis une semaine dans toutes sortes de dédales surfant entre repli identitaires, récupérations ethnofascistes et surtout,une validation par un certain groupe de femme usant de toutes sortes d’arguties pour légitimer l’acte posé par Parfait Ayissi.C’est surtout ce dernier point qui nous intéresse dans cette analyse tant on se serait attendu comme ailleurs que toute la gente féminine trouve là un tremplin objectif pour imposer un débat sociétal concernant globalement la place de la femme et spécifiquement celle de la jeune fille dans l’orientation et la trajectoire que nous voulons donner à notre pays. La question ici est donc de se demander ce qui motiverait les membres d’un groupe souvent considéré comme  »faible » à manifester non seulement des antipathies entre elles mais pire encore à soutenir le bourreau de l’une de ses membres qui en appelle au secours. ..??!

Pour trouver des esquisses de réponses à cette problématique troublante, il est peut être important de rappeler le cadre sociologique dans lequel un tel comportement se déploie. Il s’agit en somme d’une société au départ phallocratique ou mysogine où la femme vient toujours en seconde position.Elle ne joue pas les premiers rôles et la place qu’elle occupe l’est souvent du fait des apparats qui obéissent plus à des logiques de vernissage parce que contraints par des dynamiques internationales.De ce point de vue,on assiste plus à un construit d’une mentalité de dominateur du mâle qui pense avoir tous les droits sur son alter ego de sexe opposé. Ici,il est facile d’illustrer désormais dans tous les domaines de la société Camerounaise cet esprit de domination du mâle. Dans tous les pans qui relèvent non pas seulement de l’employabilite mais également du flux qui met en rapport l’homme camerounais et la femme camerounaise à l’instar du voisinage où se déclenche systématiquement chez le mâle une volonté d’assouvir ses instincts bestiaux qui prennent souvent diverses formes de manifestations.

Lire aussi:   Owona Nguini sur les traces de Léon Mugesera qui traitait ses frères de «inyenzi (cafards) à écraser»

De façon tout à fait inconsciente donc, il s’est plutôt développé chez la femelle une logique d’acceptation d’une construction devenue normative .C’est pour cela que dans l’affaire Ayissi et la petite mineure d’Obala,beaucoup de personnes ont été offusquées de lire de nombreux soutiens des femmes à l’endroit de Parfait Ayissi au lieu d’en apporter ce soutien à la petite Bonita. À la réalité, il ne faut surtout pas en vouloir à ces femmes,elles sont engluées dans un dysfonctionnement psychique qui font qu’elles souffrent inconsciemment du Syndrome de Down.Marie Portelance qui est une spécialiste de la psychologie sociale parle d’un TRIANGLE INFERNAL dans lequel ces femmes sont encastrées.Elle théorise ce triangle par le schéma triptyque SAUVEUR-BOURREAU-VICTIME..!!

Concrètement et pour ramener cette théorie de Portelance à notre contexte, il s’agit de constater que dans un environnement comme le notre ou la femme attend tout de l’homme et ou elle a fini par accepter sa sempiternelle condition de dominée, l’homme devient un élément-providentiel encore plus si ce dernier peut manifester à son endroit quelques faveurs matérialistes.La précarité aidant,un homme aux apparats sociaux qui peuvent renseigner sur sa situation financière est donc perçu chez la femme camerounaise comme le SAUVEUR! Dans la tête de ces femmes,il faut ménager le SAUVEUR au risque de perdre un motif de survie. Dans cette approche,s’il advient qu’une membre du groupe de ces femmes érige un mâle en BOURREAU comme c’est le cas en ce moment avec Bonita qui a érigé Parfait Ayissi en bourreau,alors toutes les autres membres du groupe feminin,craignant pour leur survie (surtout alimentaire…) s’offusquent toutes non pas contre le BOURREAU MÂLE mais plutôt contre l’une des leurs qui est vue comme une traitresse !! Ce qui se passe en ce moment là c’est que ces femmes,soucieuses de leurs intérêts se battent pour ne pas les perdre et vont même jusqu’à ériger le bourreau en VICTIME!!!

Lire aussi:   Retrait CAN 2019: le gouverneur de la région de l'Ouest crie au sabotage

Vous avez ainsi entendu parler de sabotage gratuit,de complot contre ayissi ou de volonté manifeste de détruire vision 4 et le tout entretenu par des femmes!!! Elles ont peur de vivre en dehors des paradigmes qu’elles ont instituées.Draguer des hommes aux travers des inbox à messenger ou sur whatsapp devenues leur train-train quotidien risque ne plus porter de fruits chez ces paresseuses qui en veulent donc violemment aujourd’hui à la petite Bonita.En psycho-pathologie,il ne s’agit d’autre que d’un dérèglement psychologique post-traumatique !!! Au fond de de ces femmes,après avoir lu l’histoire de Bonita, certaines de ses femmes auraient bien aimé être à la place de cette petite mineure pour assouvir leurs fantasmes les plus bestiaux (être sodomisées, se faire lécher l’anus,prendre part à des partouzes etc ..),d’autres
Y voient une mauvaise affaire pour les nouvelles prostitués des réseaux sociaux qui n’auront plus de proie facile puisque se disent-elles,les hommes seront désormais désormais vigilants..

Mes chers amis,faut donc pas vous offusquer outre mesure en lisant les commentaires de soutien de certaines femmes à l’endroit de Parfait Ayissi le pervers narcissique ,Il y va de leur condition mentale qu’elles reflètent sans le savoir ,de véritables malades qui s’ignorent! Hommage ce matin à ces femmes du collectif des avocats de Bonita..Elles au moins par leur intellectualité ont décidé de sortir de ces prismes dont baignent encore plusieurs femmes mues par des pulsions de survie alimentaire…!!
VIVE LA FEMME CAMEROUNAISE
VIVEMENT UN CAMEROUN NOUVEAU
PATRICE NOUMA
FILS DE LA REPUBLIQUE
(OO1)551-666-1027

commentaires
Loading...