Révérend Pasteur Calvin Samuel Tchuenté :« Comment Jésus-Christ m’a sorti des sectes pernicieuses »

0 1 893

Professeur d’enseignement technique au Cameroun, Calvin Samuel Tchuenté est devenu plus tard pasteur dans son nouveau pays de résidence les Etats-Unis d’Amérique. Sa soif de connaitre intimement Dieu l’amené à jusqu’au 12ème degré du temple qui est le plus haut de la Rose Croix AMORC, le degré dit des « illuminati » c’est-à-dire « illuminés », celui de l’obtention de la clef finale de l’illumination spirituelle qui me permet d’entrer dans la source de la lumière de Dieu. Il arrête avec la Rose Croix, pour s’affilier à une autre mouvement mystique l’ Eckankar. Après ce dernier groupe, il entre chez les Maçons. Après le 3ème grade de Maçon, on lui dit qu’il y a un autre ordre maçonnique pour ceux qui veulent aller plus loin : le Rite Ecossais. Il s’ m’initie à cet Ordre et prend le dernier grade, le 32ème degré.. Toutefois, il se rend finalement compte qu’il n’y a pas de quête initiatique et de préoccupations intérieures en dehors de Dieu. Lisez sa longue quête initiatique.

Pouvez-vous vous présenter à nos nombreux lecteurs et lectrices ?
Calvin Samuel Tchuenté: Je suis le Pasteur Calvin Samuel Tchuenté, porteur de la Vision l’Amour du Christ, basée à Austin, dans l’Etat du Texas aux USA.

 Il y a combien d’années que vous exercez comme Pasteur ?
CST: Il y a moins d’un an.
Il y a combien d’années vous êtes parti du Cameroun ?
CST: Ça fait 20 ans.

En quittant le Cameroun quelle était votre occupation ?
 CST: J’avais exercé comme professeur de Lycée Technique pendant 14 ans. Dans des villes comme Foumban, Bafoussam, Banyo et à Bandjoun comme surveillant général et chef des travaux.

Comment un professeur d’enseignement technique est devenu Pasteur ?
 CST: C’est que la recherche de Dieu a été toute ma vie une passion brulante pour moi. Parallèlement à mes études scolaires et universitaires, la plus grande partie de mon temps fut consacrée à chercher le Créateur. Cette quête de Dieu m’a consumé jusqu’au jour où le Seigneur Jésus Christ s’est présenté à moi et j’ai compris qu’il était la réponse absolue à ma recherche. Et c’est avec unegrande joie que j’ai répondu à son appel.

 Est-ce que votre appel s’est opéré simplement comme ça ou c’est par l’entremise d’un autre homme de Dieu ?
 CST: Un homme de dieu a joué un rôle essentiel dans l’histoire de mon  appel par le Christ. Il s’agit du prophète Emmanuel Patrick Tondji qui est porteur de vision de la Chapelle la Gloire de la Dernière Maison, basée au Cameroun, à Bafoussam au quartier Kouogouo. Cet homme m’a tenu la main comme un père pour me guider vers Jésus Christ. Je bénis l’Eternel pour son authentique prophète dont la rencontre a fait toute la différence dans ma recherche active de sa lumière.

 Avant que vous ne rencontrez le prophète Tondji, est ce que vous n’aviez pas rencontré auparavant un autre homme de Dieu?
CST: J’avais rencontré d’autres hommes de Dieu, mais le prophète Tondji a fait la grande différence. Il s’agit d’une âme spéciale, que je qualifierais de prophète de race. Il faut le rencontrer soi-même et avoir une certaine sensibilité spirituelle, pour comprendre la plénitude que Dieu a placée en lui. La manière où il m’a présenté le Christ, était différente de ce que j’avais vu et entendu auparavant. Cela a résonné en moi.

– Il y a des anciens collègues enseignants ici dans la ville de Bafoussam qui ont déclaré que lorsque vous enseigniez au  Cameroun, au regard de certains de vos gestes, vous n’étiez pas un homme fréquentable. Pourquoi cela ?
– C’est vrai dans un certain sens! Permettez-moi de vous féliciter pour ce travail de recherche des faits qui vous honore en tant que journaliste. Votre question me donne une opportunité de vous raconter un peu la vie que j’ai menée avant d’être Pasteur au service de Jésus Christ. Ma recherche passionnée de Dieu m’avait amené à m’affilier successivement à plusieurs ordres initiatiques, ésotériques et occultistes. Du point de vue qui est le mien aujourd’hui, aucune de ces affiliations n’est à conseiller à qui que cesoit.

 Dites-nous Pasteur Tchuenté, vous entrez dans ces ordres initiatiques parce que vous recherchiez une ascension professionnelle, une haute responsabilité dans l’administration ou la recherche des biens matériels ?
Comme je l’ai précisé tant tôt, la recherche de Dieu était ma seule vraie motivation. La soif de connaitre intimement Dieu a toujours été au premier plan de mes préoccupations intérieures. Je voulais connaitre Dieu non pas intellectuellement, mais expérimentalement. Cette recherche de Dieu m’a amené à dévorer très tôt dans la vie des livres de psychologie, à me passionner pour la philosophie et à dévorer des centaines de livres traitant d’ésotérisme, de mysticisme, d’occultisme , de magie et de autres sujets dans ce genre-là. Non seulement je lisais, mais je pratiquais tout ce qui m’était offert et que je croyais pouvoir m’aider dans mon but. Je voulais savoir s’il y a un créateur ? Qui est cet Etre Suprême ? Qu’est-ce qu’il attend de moi. Cette quête m’a amené en 1982 à la sortie de l’université de Yaoundé à frapper à la porte de l’Ordre de la Rose Croix. Je suis tombé par hasard sur « la maîtrise de la vie » qui est leur brochure d’information. Dans cette brochure la Rose Croix me disait qu’elle avait la réponse à mes interrogations sur la recherche de l’expérience du divin. Cette brochure m’avait convaincu. Et je me suis lancé dans les enseignements de la Rose Croix AMORC avec  beaucoup de zèle et d’espoir. Et ma déception a été d’autant plus grande que j’étais vraiment sincère.

Jusqu’à quel niveau avez-vous fait des études à la Rose Croix ?
CST:Jusqu’au 12e degré du temple. Cela m’a pris plus de 10 ans avant que je ne comprenne que je perdais mon temps, mon agent et mon énergie. Ce qui m’a piégé vraiment c’est que dès le début on m’avait instruit que je suis le résumé de Dieu. Et que les enseignements devaient m’aider à réveiller le dieu qui est en moi. C’est fort de cette promesse que je me suis mis à étudier avec un grand zèle jusqu’au 12ème degré du temple qui est le plus haut de la Rose Croix AMORC. A chaque étape dans ces monographies que je recevais chaque mois, la Rose Croix me nourrissait de l’espoir que je devais rencontrer Dieu dans le degré suivant et que l’intensité de cette rencontre était déterminée par le zèle que je devais mettre à
pratiquer les exercices et expériences spirituelles qu’on me demandait de faire. Je me suis rendu compte à mes dépens que c’était un piège. Plus le temps passait plus les résultats que je ressentais intérieurement étaient inversement proportionnels à l’idée que je me faisais de Dieu. J’étais de moins en moins en paix, j’avais de moins en moins de joie. Je remarquais la même impression dans la vie des fraters et sorores membres pour certains depuis plus de 30 ans.

 On dit qu’à l’intérieur de ces ordres initiatiques, on vit la solidarité et l’amour entre frères, n’est-ce pas là les mêmes enseignements que nous enseigne la Bible ?
La grande solidarité est un fait parmi les membres de la Rose Croix. C’est une solidarité basée sur le « secret » des pratiques occultes que les membres partagent et qui a leurs yeux les distingueraient de ce qu’ils considèrent hautainement comme le monde profane. J’ai remarqué la même solidarité dans tous les autres ordres initiatiques que j’ai fréquentés; Les initiés ont des signes secrets  pour s’identifier l’un à l’autre en public ; et si l’un d’eux est en détresse, les autres doivent l’aider à s’en sortir.

– Alors quand on vous a dit que Dieu est en vous, c’était l’occasion de comprendre que vous avez trouvé ce Dieu que vous recherchiez tant. Mais ce Dieu vous ne l’aviez pas découvert en vous ?
J’ai avancé pas à pas dans ces enseignements de la Rose Croix, avec grand zèle, dépensant beaucoup d’argent en cotisations, dépensant beaucoup d’énergie et de temps dans l’espoir qu’au dernier degré du Temple, le 12è degré, le degré dit des « illuminati » c’est-à-dire « illuminés », j’allais avoir la clef finale de l’illumination spirituelle qui me permettra d’entrer dans la source de la lumière de Dieu. Malheureusement, dans mon cas, plus j’avançais dans les études rosicruciennes, plus je descendais comme dans un gouffre spirituelle de plus en plus profond et obscure. Les résultats étaient inversement proportionnels à l’idée que j’avais de Dieu. Pour moi, Dieu devait m’apporter la paix, davantage de joie, d’harmonie, de plénitude avec moi-même. Mais au fur et à mesure que j’avançais dans les enseignements rosicruciens, je me sentais vider de mon énergie, vidé de ma paix, vidé de ma substance vitale. Et à chaque monographie que je lisais, je leur ai donné l’occasion de me prouver le contraire en m’y attelant avec zèle. C’est pour cela que je suis allé jusqu’au 12e degré du temple, le degré des illuminati, me disant que ce serait sans doute à ce niveau ultime que je pourrai avoir la clé qui m’ouvre à la Divinité que je recherchais. Hélas ! C’est avec la distance que j’ai aujourd’hui comme pasteur au service du Christ que je comprends que le diable se déguise le plus souvent sous des apparences de lumière pour mieux appâter les chercheurs de lumière et les noyer sans pitié.

Et en tant qu’enseignant, ou chef de famille est ce que vous aviez la propension de vouloir faire connaître à vos proches ces enseignements quant à la recherche de cette Divinité ?

CST: J’étais un enseignant de comptabilité et de mathématiques financières, sujets qui n’avaient pas grand-chose de commun avec ce que j’apprenais dans les écoles initiatiques comme la Rose Croix. Néanmoins, de bonne foi que j’étais à l’époque, j’avais tenté d’entrainer avec moi certains membres de ma famille et mêmes des amis en leur proposant de s’affilier aussi à la Rose Croix, mais sans véritable succès. Je remercie Dieu pour leur résistance et refus poli mais ferme à cette époque-là.

Lire aussi:   Le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya et le RDPC Ouest Cameroun enterrent définitivement Paul Biya

Pourtant vous y êtes resté dans votre quête ?
CST: Oui, j’avais espoir. Et puis la réalité c’est que ce n’est pas facile de sortir d’un ordre comme la Rose Croix. On ne vous interdit pas ouvertement de partir, mais il y a des menaces sournoises qui vous laissent clairement savoir que vos affaires et votre vie même est en jeu si jamais vous pensez à vous séparer même momentanément de l’ordre.

-Après le 12ème vous cherchiez encore ailleurs ?
CST: Oui ! A un moment de ma progression dans la Rose Croix, ils me parlent de l’OMT (Ordre Martiniste Traditionnel). C’est un autre ordre à l’intérieur de l’Ordre de la Rose Croix. C’est quelque chose que j’avais trouvé suspicieux. Car dès les tout débuts des enseignements rosicruciens, ils m’avaient fait croire que les
enseignements de la Rose Croix AMORC contenaient la totalité des connaissances mystiques disponibles aux êtres humains et qu’ils décourageaient absolument quiconque voulait aller regarder ailleurs. Et voilà que chemin faisant il me propose un autre Ordre diffèrent qu’il parraine : l’Ordre Martiniste traditionnel (OMT).
Ne voulant rien rater, je leur ai accordé un bénéfice du doute en m’inscrivant à l’OMT. Tout ceci demandant de nouvelles cotisations annuelles, plus de temps et d’énergie à consacrer etc… L’OMT m’a introduit entre autres à la Kabbale. C’est une approche du monde occulte qui m’a ouvert les yeux sur les pratiques comme la magie ; notamment la magie évocatoire que je me suis mis à creuser profondément.

 Vous êtes devenus magicien ou proche de Dieu ?
CST: J’ai souvent effectué des rituels de magie évocatoire où il fallait invoquer des esprits des mondes purement spirituels. Pour cela j’ai dû étudier entre autres, le tarot, l’alphabet et la langue hébraïque,
l’astrologie pour savoir quel ange évoquer et à quel moment dépendamment du but que je poursuivais. Il fallait étudier les couleurs, le moment de la journée pour évoquer tel ange et les phases appropriées de la lune etc… Tout cela faisait partie des choses à étudier et à maîtriser.

Est-ce que vous aviez fait bénéficier les vôtres avec ces invocations, où ces magies pour avoir des positions sociales et autres ?
CST: Ma motivation était la recherche de Dieu, tout ce qui devait enfreindre à ma moralité ou mon éthique de base ne m’intéressait pas. Par exemple je me tenais éloigné de tout ce qui ressemblait de près ou de loin a de la magie ouvertement noire. Mais il m’est arrivé une ou deux fois dans un esprit de pure démonstration, d’effectuer des rituels pour m’attirer en urgence de l’argent ou pour manipuler certaines personnes pour mon propre bénéfice. Tout cela avec un certain succès. Mais je me suis aussi vite prouvé a moi-même que
l’argent et le succès que vous recevez de cette manière ne vous sert pas. Par exemple l’argent entrait et repartait rapidement à travers des dépenses futiles.

Est-ce que vous n’étiez pas de temps en temps influencé par le message des grandes églises universelles, comme les Catholiques et Eglises Evangéliques et autres ? Que vous disaient les discours de ceux en face qui enseignent que ces ordres ne sont pas bons ?
CST: Dans ces ordres initiatiques on vous conforte dans l’idée que vous êtes en possession de connaissances supérieures à toutes autres connaissances spirituelles. On vous fait croire que ceux qui sont dans les Eglises notamment Chrétiennes, sont comme à l’école maternelle ou au mieux primaire de la spiritualité alors que vous êtes à l’université. C’est donc avec beaucoup de supériorité qu’ils considèrent les dénominations religieuses. Leur attitude est qu’ils détiennent des connaissances supérieures. C’est une stratégie qui permet de gonfler d’orgueil leurs étudiants en leur présentant l’obscurité dans laquelle on les fait évoluer comme étant la lumière.

On dit souvent qu’il y a des prêtres, pasteurs et autres hommes d’églises qui viennent aussi puiser des connaissances dans ces ordres, est-ce vrai ?
CST: Dans ces ordres initiatiques (Rose Croix, Franc Maçonnerie, Eckankar etc…), ils ont cette technique de marketing où ils se présentent comme ouverts à tous ceux qui pratiquent tous les courants religieux. Ils vous font croire par exemple que si vous êtes chrétiens, vous pouvez en même temps être Rosicrucien, ou Franc maçons ou Eckistes. Je vous dis aujourd’hui que c’est une fausse idée. C’est une stratégie des puissances des mondes démoniaques pour maximiser leurs effectifs. Quand vous avez véritablement réalisé qui est le Christ et l’avez expérimenté personnellement, vous savez que Jésus Christ suffit. Dans ces Ordres il leur arrive même de parler en passant de Jésus et même de citer des passages de la Bible, mais d’une manière déformée. C’est encore là un piège pour mieux tromper les véritables chercheurs. Oui ! Il y a des prêtres, pasteurs, des chrétiens qui sont dans ces ordres. Un chrétien qui a vraiment reçu le Christ et compris qu’il
représente l’Alpha et l’Omega, c’est-à-dire le Commencement et la Fin, ne devrait pas être dans la Rose Croix, la Franc Maçonnerie, Eckankar, ou aller chez un Marabout, ou s’adonner à quelques autres pratiques mystiques. Le Christ nous apporte la totalité de la connaissance, la totalité de Dieu. En réalité, toutes ces
organisations et pratique sont régies par le diable déguisé en lumière. Beaucoup de leurs membres ne s’en doutent pas le moins du monde.

Pourtant à l’Eglise on utilise la Bible, tout comme dans certains ordres ils s’appuient aussi sur la même Bible, sauf qu’à l’église on prône l’amour du prochain. Dans les ordres initiatiques, on vante les connaissances. De quelles connaissances parlent ton ?
CST: Dans les Ordres initiatiques tel que la Rose Croix on enseigne que l’être humain est là pour apprendre les lois que Dieu a mis en mouvement pour créer l’univers, et que ce sont ces lois qui régissent notre vie sur cette terre, et que le but finale de la vie sur cette terre c’est de maîtriser et de comprendre ces lois, pour devenir des maîtres. Ma longue expérience de ces enseignements dans ces divers Ordres m’a prouvé que ces études, exercices et expériences spirituelles que vous faites, sont des opportunités pour que des entités démoniaques totalement à votre insu volent votre énergie : Le résultat immédiat est que vous avez de moins en moins de paix et d’harmonie avec vous-même. Ces ordres vous présentent un but luisant, qui en réalité est un appât pour vous faire dépenser votre énergie qui nourrit les entités diaboliques qui sont derrière ces organisations. J’ai connu ce schéma dans toutes les autres organisations où je me suis aventuré après la Rose-Croix et l’OMT.

– Vous partez du Cameroun pour le Canada, dans ce pays-là vous continuez votre recherche sur Dieu ?
CST:Avant de partir du Cameroun, après avoir creusé jusqu’au cœur de la Rose Croix et de l’OMT sans satisfaction ; J’entends parler d’un autre ordre qu’on appelle Eckankar. Cette organisation est spécialisée dans le voyage de l’âme. C’est cette possibilité de quitter spirituellement son corps physique pour voyager sur les plans astraux, sous la direction de leur Grand maitre Eck, chef suprême de cette organisation. Le chef d’Eckankar est pour les Eckistes le seul point humain terrestre de communication entre Dieu et tous les hommes sur la terre. Si vous voulez être sauvé c’est par lui qu’il faut absolument passer. Mon expérience m’a montré le contraire.

 Il vit où ?
CST: Il vit aux Etas Unis

 Et là-bas vous l’avez rencontré ?
CST: Etant encore au Cameroun, juste après que j’arrête avec la Rose Croix, je m’affilie à cet Eckankar ; c’était 3 ans avant de quitter le pays. C’est alors que je découvre le même schéma d’emprisonnement spirituel que j’ai laissé chez les Rosicruciens et les Martinistes : Plus je pratiquais plus ma paix s’envolait, plus je me sentais comme dans une prison psychique, un trou de plus en plus noir et de plus en plus profond.
Les chefs de cette organisation avaient fait de moi le représentant d’Eckankar ici à l’Ouest Cameroun. Malheureusement pour eux, c’était tombé juste quand je m’apprêtais à quitter le Cameroun pour le Canada. Une fois au Canada en 1997, mes liens avec ce groupe se sont naturellement coupés. Mais ma recherche de Dieu s’est poursuivie. C’est ainsi que je me retrouve dans le yoga. J’avais appris que le yoga était une autre voix pour retrouver Dieu en soi même. Je me suis mis à pratiquer les différentes formes avec fougue : Le yoga des postures, celui de la respiration, le tantra yoga etc… Dans l’espoir d’éveiller mes chakras et réaliser Dieu.

En fin de compte, ces voix m’ont également déçu. Les résultats sont
les mêmes : Je n’ai pas de paix, bien au contraire, plus je pratique plus je ne sens perdu intérieurement. Je me sentais de plus en plus comme dans une prison mentale, psychologique. Je ne faisais que m’enfoncer psychiquement, physiquement, et je perdais toute mon
énergie vitale, et comme toujours il y avait ce leurre qu’en continuant à travailler assidument les choses devaient s’améliorer.

J’ai oublié de vous demander si avant d’entrer dans ces ordres initiatiques vous étiez marié ?

Avant d’entrer non. Je me suis marié bien après.

 Est-ce que votre épouse était au courant et comment elle se comportait vis-à-vis de vous ?
Elle était au courant. Je le lui avais expliqué en embellissant un peu la chose. Dans la Rose Croix vous êtes fortement conseillé d’avoir une chambre, pour vous permettre de vous enfermer pour pratiquez vos expériences et rituels. Ceci à lui seul me rendait louche pour mon entourage.

Lire aussi:   Christine Lagarde sur le Franc CFA: «Ce n'est pas au FMI de statuer»

 Avez-vous fait des voyages astraux avec votre femme couchée auprès de vous ?
Bien sûr, le voyage astral tel que je faisais se passe la nuit, l’âme sort du corps pour voyager ; physiquement mon corps est là apparemment endormi. Madame qui est aussi couchée près de moi ne se doute de rien.

 Parfois dans ces organisations on parle d’abstinence où de reniement du sexe de la femme pour un certain temps afin d’atteindre les connaissances, vous l’aviez fait ?
Oui en effet. Le Tantra Yoga met beaucoup l’accent sur cela. A mon expérience c’est encore une forme de leurre : On vous fait croire que  le secret de la vie se trouve dans l’essence de la procréation que l’homme utilise pour féconder la femme pendant l’acte. Et qu’Il suffit de générer et transmuter ces énergies, pour les faire remonter le long des chakras de l’être humain pour arriver à l’illumination. La vérité c’est que lors de ces pratiques, vous contactez et pactisez souvent sans vous en rendre compte avec des entités démoniaques qui vous tiennent en prison et vous utilisent à leur guise. Ces entités vous enchainent physiquement, vous détruisent émotionnellement, mentalement, leur but étant de vous tuer spirituellement.

Vous renoncez totalement de consommer le mariage ?

Non pas du tout. Dans ce genre de pratique mystique, le partenaire pense que vous consommez le mariage alors que vous êtes en train d’utiliser ces moments d’intimité à des fins mystiques. Notamment
en captant et en utilisant son énergie vitale par le biais des rapports intimes. Vous multiplier mêmes vos conquêtes extra conjugales dans le même but.

 Et au Canada ?
J’arrive au Canada en 1997, pour repartir aux Etats Unis en 1999. Là-bas, comme mentionné déjà, ma recherche de Dieu s’est poursuivie. Je me retrouvé dans le yoga. J’ai fait toutes les principales formes de Yoga. Puis toujours insatisfait, je me suis complètement découragé et j’ai perdu tout espoir de pouvoir un jour trouver Dieu. J’ai abandonné toute pratique et recherche dans ce sens. Je me suis dit que je vais vivre une vie simple comme la plupart des gens. J’ai vécu dans cet état d’esprit pendant environ 6 mois, ayant tout arrêté spirituellement. C’est alors qu’un certain 19 Mars 1999 à Montréal, autour de 3 heures du matin, alors que je suis couché dans mon lit, venant de terminer une conversation téléphonique avec le Cameroun et cherchant à me rendormir, Et c’est alors je fais une expérience spirituelle des plus extraordinaires : Je vois une grande lumière spirituelle qui descend du ciel sur moi, et m’enveloppe entièrement de toute part, se déverse continuellement sur moi, me plongeant dans un état d’extase, d’amour et de joie infinie. Pour moi voilà ce à quoi devait ressembler l’amour de Dieu. Cette expérience absolument extraordinaire a continué jusqu’au matin et s’est poursuivie en augmentant d’intensité le matin et dans la journée, puis les jours et le mois suivants et en fait jusqu’aujourd’hui…

Ce qui est important de noter c’est qu’en même temps qu’il y avait cette ouverture de ma conscience sur ce courant d’amour infini, ma conscience s’était comme parallèlement ouverte à l’enfer. Après quelques jours je me suis rendu compte que d’un côté je vivais une sorte de paradis continuel, effet de cette lumière et cet
amour infini que je sentais descendre et exploser comme un volcanen moi, et de l’autre côté je vivais l’enfer, une détresse intérieure comme seul le monde des plus démoniaque peut en produire. Au début je croyais que les forces positives devaient bien vite remporter la bataille en moi et que je devais me retrouver totalement libéré de l’emprise de cet enfer mental et psychique. Mais cette cohabitation entre une connexion active avec le paradis et son opposé qui est l’enfer a duré 18 ans, jusqu’à ce que je rencontre effectivement notre Seigneur Jésus Christ.

 Et puis ?
Trois mois après cette expérience extraordinaire, je suis contraint de quitter le Canada et j’arrive aux USA.
Je suis toujours insatisfait, car je vis un mélange de paradis et d’enfer. Je suis encore plus qu’insatisfait quand à ma recherche de Dieu qui pour moi doit m’apporter la paix absolue…Je continue mes recherches sur Internet qui a cette époque était naissante. Je tape sur le moteur de recherche internet le mot « Illumination spirituelle ». C’est alors que je tombe sur un grand maitre spirituel, une dame du nom de Suprême Master Chin Hai. Elle promet l’illumination spirituelle instantanée à tous ceux qui décident de la suivre. Je me dis que c’est ce qu’il me faut justement.

Je contacte le Maitre Suprême Chin Hai qui m’initie à son Ordre et son système qu’elle appelle la méthode Quan Yin. Je commence comme c’est une obligation pour ses adeptes un strict végétarisme sans viande, sans poisson, sans œuf. J’ai tenu bon ainsi pendant 3 ans avant d’abandonner quand je me suis rendu compte que je n’étais pas plus avancé dans ma quête de Dieu. Bien au contraire.

Pendant l’initiation au Quan Yin, on m’avait confié un Mantra ou phrase secrète en langue asiatique qu’il fallait prononcer continuellement pendant plusieurs heures chaque jour, en couvrant ma tête et tout mon corps d’une couverture opaque, les oreilles et les yeux fermés avec mes doigts. Ils vous enseignent que vous vous connectez ainsi avec des dieux de certains plans. Aujourd’hui j’ai compris que pendant ces méditations vous êtes fait en communion avec des forces démoniaques qui vous utilisent à des fins obscures. Cela explique dans mon cas pourquoi ma paix intérieure s’envolait un peu plus avec chaque pratique. Je me
sentais toujours plus déprimé et stressé exactement comme dans les autres organisations que j’avais laissées derrière moi. J’ai persévéré trois années avec ce Maitre Suprême avec une grande déception. Après avoir arrêté, je suis encore plus désorienté dans ma recherche du vrai Dieu. Un jour alors que je suis sur
internet, l’idée me vient de frapper aux portes de la Franc Maçonnerie dont j’ai toujours entendu parler comme étant un autre ordre initiatique. Je me dis que peut-être ils ont quelque chose qui peut m’aider dans ma recherche de Dieu.

Sans peur vous y foncez ?
Au point où j’en étais, j’étais prêt à tout. J’ai cherché et trouvé l’adresse d’une loge maçonnique qui n’était pas loin de chez moi. Je les ai appelés et ils m’ont immédiatement invité à venir visiter. Je m’y suis rendu le même jour et un des membres qui m’a accueilli ce jour-là s’est offert de me parrainer. Et voilà que je m’initie peu de temps après à la franc maçonnerie. Je gravi rapidement les 3 grades principaux : Apprenti, puis Compagnon et enfin Maitre maçon. Et voilà je me retrouve au point de départ : j’ai toujours de moins en moins de paix intérieure. Et pour moi la paix est le critère pour mesurer si j’avance en direction de Dieu. Après le 3ème grade de Maçon, on me dit qu’il y a un autre ordre maçonnique pour ceux qui veulent aller plus loin : le Rite Ecossais Ancien et Accepté. Cela pique ma curiosité et je m’initie à cet Ordre. Je prends le dernier grade, le 32ème degré. Et voilà rien de changé à ma quête de Dieu. Je fis alors un bilan, et je me dis que je suis dans un gouffre spirituel infiniment plus profond que là où je me trouvais quelques décennies au paravent quand j’étais aux portes de la Rose Croix à Bafoussam au Cameroun.

Est-ce qu’avec tout cela vous avez eu la vie facile, duplex, voitures et autres positions hautement placées ?
Personnellement ce n’était pas mon but. Je pouvais peut être avoir tout cela si c’était mon but. Il y avait des lois que j’avais apprises que je pouvais mettre en mouvement et des rituels que je pouvais faire dans ce sens. Par exemple on nous a appris à la Rose croix la loi d’assomption qui vous permet de vous projeter psychiquement pour prendre possession de l’âme d’un individu totalement à son insu, pour la  contrôler et la forcer à prendre des décisions à votre avantage. Vous programmez pour ainsi dire cette personne à agir pour satisfaire un de vos souhaits. Vous voyez par cet exemple que les applications d’une telle loi sont innombrables. Par exemple, vous pouvez prendre possession de l’âme d’un directeur de banque et l’obliger à vous accorder un crédit ou l’âme de votre patron pour le contraindre à vous nommer à un poste supérieur.

Est-ce que durant ce parcours, vous n’avez pas manipulé la conscience des gens, ou verser du sang humain?

Personnellement du sang humain, jamais. Je me suis toujours tenu loin des pratiques qui tendaient ouvertement vers de la magie vraiment noire. J’ai néanmoins dans des buts de démonstration de leur efficacité, utilisé quelque fois des rituels et techniques psychiques pour faire changer les gens d’idées. Parfois il était question d’invoquer des entités invisibles pour opérer à ma place.

Est-ce vrai avec l’actualité au Cameroun et vous qui aviez vécu ce monde-là, on dit souvent que la plupart des accidents de la circulation avec plusieurs morts sont parfois téléguidés par certains entités diaboliques parce qu’ils ont besoin du sang frais ?
Le sang humain véhicule la vie et l’âme. Le diable aime le sang pour cela. Le monde démoniaque veut contrôler la terre. Ces entités cherchent des humains qui sont prêts à s’offrir comme canaux pour leurs desseins maléfiques sur terre. Ces gens doivent souvent troquer du sang humain, c’est-à-dire des âmes, souvent innocentes contre des avantages terrestres. Même dans l’Ancien Testament on parle des sacrifices d’animaux qu’il fallait offrir à Dieu. Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu verser son sang pour qu’on ne continue plus dans cette voie. Un chrétien n’a donc plus besoin de sacrifier des animaux.

Lire aussi:   Cameroun Recolonised Southern Cameroons- Barrister Agbor Nkongho Epistles To US Congress

 Dites comment vous réussissez à échapper à toutes ces  organisatins sans y laisser des plumes ?

C’est là où je vois que la main de Dieu était toujours à mes côtés dans tous ces périples spirituels de ma vie. Quand je quitte la Rose Croix, je suis un officier dans la lodge locale (La Loge Philadelphia) depuis plusieurs années. Dans l’Ordre Martiniste, je suis également non seulement un Supérieur Inconnu, officier de l’heptade, mais initiateur. Ce sont là des positions à partir desquelles le rouleau compresseur psychologique et mystique mis sur place par ces organisations ne vous force et vous destine qu’à monter d’échelons  en échelons. J’ai des amis que j’ai trouvé dans ces ordres alors qu’ils avaient plus de 10 ans qui y sont encore aujourd’hui plus de 30 ans plus tard. C’est une prison spirituelle. Ce qui m’a sauvé de la Rose Croix, c’est qu’en 1991, Je suis affecté de l’Ouest Cameroun à l’Adamaoua où il n’y avait aucune lodge Rosicrucienne. L’effet de la distance géographique m’a permis de faire un bilan et de prendre de la distance pour finalement courageusement cesser complètement de payer mes cotisations. Il fallait du courage, car dans toutes ces organisations il y a cette menace sournoise que si vous quittez des malheurs vont vous arriver. Avec Eckankar, c’était à peu près le même scenario, je quitte le Cameroun pour le Canada juste au moment où l’on m’avait confié la charge de représenter l’Ordre pour l’Ouest Cameroun. Encore une fois, c’est un autre départ d’une ville à une autre qui m’a indirectement donné l’opportunité de m’échapper de la prison d’un Ordre qui commençait à m’avaler.
Avec le Suprême Maitre Chn Hai, j’avais commencé à travailler localement avec un groupe de jeunes asiatiques et on se retrouvait chez eux. Ces jeunes terminent leurs études et quittent l’Etat du Michigan où nous étions pour un autre état des Etats unis. Le fait de me retrouver seul, me permet de prendre du recul et de me couper d’eux. Chez les francs-maçons, J’étais déjà un officier dans la lodge Berkley du Michigan ou j’étais affilié. Je sentais qu’ils me formaient activement pour être le Maitre, c’est-à-dire le chef de la Lodge, quand subitement j’ai eu une meilleure opportunité d’emploi qui m’a contraint de partir pour l’état du Texas, plus au Sud des USA. J’arrive donc au Texas dans la ville d’Austin et c’est fort de cet éloignement que je trouve le courage de me couper de la francmaçonnerie. Il est vrai que je suis aidé en cela par le fait que la francmaçonnerie dans l’état du Texas n’admet pas les noirs dans leur organisation.

 

Qu’est-ce que vous avez perdu durant tout ce parcours ?
J’ai perdu ma paix, ma santé, ma vitalité, mon temps, et beaucoup d’argent : car il fallait à chaque pas s’assurer d’être à jour de cotisations, d’acheter des livres et des gadgets, objets de rituel, bijoux ici et là ; Les voyages pour assister aux conventions coutent chers…Parfois il fallait aller jusque dans d’autres continents ou pays. Je suis parti par exemple du Cameroun pour la France, pour l’Egypte…c’était relativement beaucoup d’argent.

Toutes ces écoles ne sont-elles pas que d’autres formes de néocolonialisme imposés aux africains pour mieux les manipuler ?
En un certain sens oui ! Les adhérents y laissent beaucoup de plumes : en dehors du coté purement spirituel, les Africains membres de ces organisations mystiques doivent débourser des sommes d’argent relativement importantes pour des cotisations qui vont directement à la grande lodge qui se trouve presque toujours en occident ; il y a aussi des cotisations pour la loge locale ; qui ellemême donne une partie à la Grande lodge; Dans le cas de la Rose Croix par exemple, c’est cette Grande Lodge qui est propriétaire officiel des locaux (terrains et immeubles) que les membres ont acquis et construit à la sueur de leur front. Il y a eu des scandales financiers retentissants au sein de ces organisations. Par exemple, Gary Steward, un imperator, Maitre suprême de la Rose Croix sur la planète a été destitué pour malversations financières. Darwin Ross, le Mahanta, titre qu’on donne au Grand Maitre suprême d’Eckankar a été destitué pour les mêmes raisons. Ce sont là des êtres qu’on considère dans ces organisations comme des réalisés, c’est-à-dire pratiquement
comme des dieux.

 Alors dites-nous comment vous rencontrez le Christ un matin au point de vous jeter totalement dans ses bras, et qu’est-ce qui vous rassure en lui ?

Un certain jour du mois de juin 2016, je rencontre au Texas par hasard, le prophète Patrick Tondji qui est porteur de la vision de la Gloire de la dernière maison de Bafoussam au Cameroun. Je l’avais rencontré une fois, 3 ans auparavant, au Cameroun quand jetais de passage à Bafoussam. Il était en visite aux USA. Un ami commun, informé à la dernière minute de sa présence aux USA, avait appelé et demandé à ma femme de l’inviter à venir loger chez nous plutôt qu’à l’hôtel. Ma femme l’avait alors invité et il avait accepté sans savoir que c’était ma femme et que c’était chez moi qu’il venait. C’était la grande surprise pour lui quand nous nous sommes retrouvés à la maison du Texas. On s’est souvenu entre autre de ce que Dieu avait prophétisé par son entremise quand je l’avais rencontré à Bafoussam en 2013 dans son bureau. Il m’avait alors dit entre autres que Dieu lui a dit de me dire que ma vie sera un témoignage qui inspirera beaucoup de gens dans le monde et qu’on entendra parler de moi. Ce sont là des déclarations que je n’avais pas prises au sérieux…  plupart de nos échanges au Texas ont tournées essentiellement autour de Dieu. Et c’est ainsi que j’ai reçu Jésus Christ et compris que c’est Lui que je cherchais depuis toujours.

Sa présence chez vous ne vous a pas troublé ?
Je me rappelle encore qu’à Bafoussam, il m’avait aussi déclaré de la part de Dieu, que je porte une grande lumière et qu’il me faut sortir cette lumière pour éclairer le monde. Que j’étais destiné à accomplir de grandes choses, tant au Cameroun, qu’aux USA. Quand je vois la tournure que ma vie est en train de prendre, Je réalise que Dieu avait vraiment parlé à travers cet homme. Voici par exemple qu’à travers mon témoignage aujourd’hui beaucoup de personnes trouveront le chemin de la Paix absolue que seul Jésus Christ est habilité à offrir.

 

Quel message passez-vous à ceux qui veulent se jeter dans la course à l’argent, des positions sociales à travers des organisations initiatiques

Chaque être vivant a ultimement soif d’une seule chose : la PAIX. Nous sommes tous continuellement à la recherche de la paix absolue. Toutes vos soifs, que ce soit de pouvoir, de richesse, de plaisir etc… ne sont qu’une soif de Paix intérieure que nous voulons satisfaire à travers le monde extérieur. Par exemple votre 10ème maison que vous construisez ou la 3ème épouse que vous contractez, ou ce poste que vous convoitez, tout cela c’est uniquement par ce que vous recherchez plus de bonheur, plus de joie, plus de considération, c’est-à-dire plus d’harmonie avec vousmême, tout cela se résume a plus de paix. Peu importe qui tu es, la religion que tu pratiques, ta nationalité, la couleur de ta peau, le fait est que tu as soif d’une seule chose : la paix. Une paix qui ne te quittera plus. Une Paix éternelle. Si tu cherches ta paix dans le monde extérieur, les biens de ce monde, les connaissances, les positions, dans ceci ou cela sur cette terre, tu vas courir d’illusions en illusions, tu ne seras satisfait que provisoirement et ta recherche sera sans fin. Avoir toujours plus sur terre est une bonne chose, mais ne compte pas dessus pour avoir une paix véritable.

Le Prince de la Paix c’est Jésus Christ. Si tu es à la recherche de la paix absolue, de la paix véritable, celle qui ne dépend d’aucune condition extérieure, seul Jésus Christ peut te l’offrir. La main de Jésus est continuellement tendue vers chacun de nous sur terre. Et il ne dépend qu’a chacun de la saisir. Tout ce que tu as  à faire c’est de reconnaitre qu’il est le Fils de Dieu qui est descendusur terre mourir pour te permettre de connaitre la vie éternelle, et de l’inviter à prendre possession de ta vie de mortel, pour la remplacer par la sienne : la vie éternelle. A la minute même où tu reconnais sincèrement cela, ta vie se transforme et tu reçois la Paix et l’Amour du Christ que personne, ni rien ne pourra plus t’arracher. Quand Jésus Christ dit dans la Bible: « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Il faut comprendre cela littéralement. Si tu cherches Dieu (le Père) dans sa plus haute expression, il n y a rien au-dessus de Jésus.

 

Propos recueillis par Hubert Josué Ghomsi T.
Du Journal BINAM NEWS de Bafoussam (Cameroun)

commentaires
Loading...