Cancer de la prostate : voici 12 signes qui doivent vous alerter dès leur apparition

0 775

Parmi les maladies les plus dévastatrices au monde, on peut citer le cancer.

En effet, il s’agit d’une prolifération de tumeurs malignes qui visent à fragiliser le corps. Chez les hommes, le cancer de la prostate fait de grands ravages et constitue le premier cancer qui touche les hommes. Pour cette raison, il faudrait connaître ses symptômes afin de les détecter le plus rapidement possible.

Les principales causes du cancer de la prostate sont :
• Les antécédents familiaux : c’est-à-dire un antécédent familial direct, comme le cancer de la prostate chez votre père ou frère, qui double votre risque de souffrir de cette maladie.
• L’âge : un suivi médical accru et précoce se fait dès l’âge de 50 ans étant donné que les hommes âgés de 65 ans, et plus, sont plus enclins de développer un cancer de la prostate.
• L’alimentation : une alimentation riche en viandes rouges, en aliments gras et une faible consommation de fruits et de légumes font partie des facteurs de risque.

• L’origine ethnique : il a été démontré que les hommes d’origine afro-antillaise et afro-américaine sont plus susceptibles d’être atteints d’un cancer de la prostate.
• Le poids : parmi les facteurs augmentant le risque de diverses maladies dont le cancer de la prostate, la surcharge pondérale ainsi que le manque d’activité physique sont en cause.
Voici les 12 symptômes alarmants d’un cancer de la prostate
• Un besoin fréquent d’uriner
• Une difficulté à uriner
• Un changement de couleur des urines
• Une sensation de brûlure en urinant
• Un faible contrôle de la vessie
• Des douleurs du plancher pelvien, du bas du dos et en haut des cuisses
• Des troubles érectiles
• Du sang dans les urines
• Du sang dans le sperme
• Un engourdissement dans les pieds et les jambes
• Un faible flux d’urine
• Des éjaculations douloureuses
Ces signes permettent d’indiquer la présence du cancer de la prostate.

Lire aussi:   Cameroun,Coronavirus et Stigmatisation: une famille "suspecte" du fait des agents du Minsante.

Dès qu’elles font leur apparition, il serait préférable de vous rendre chez un spécialiste afin de faire des examens complémentaires. Avant d’en arriver à ce stade, vous pouvez aussi faire des dépistages périodiques, mais aussi éviter de consommer des viandes rouges ainsi que des viandes transformées.
Source : santeplusmag.com

commentaires
Loading...